Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 2) — Paris, 1902

Seite: 138
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1902bd2/0155
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
138 LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

plutôt un récipient quelconque. J'ai fait rechercher partout la partie
absente, sans pouvoir mettre la main dessus. Il n'est pas certain qu'il
appartienne réellement à cette chambre ; car il se produisit, au cours du
travail que nécessita l'exploration de cette chambre 19, une série d'ébou-
lements de la colline ouest de décombres, et il se peut très bien que ce
fragment soit venu dans le sable de la chambre par suite de ces éboule-
ments. A partir de cette chambre, les objets vont être trouvés en plus
grande quantité ; aussi je dois dire qu'à mon avis les chambres qui pré-
cèdent avaient été soigneusement spoliées par les chrétiens qui com-
mirent cette action que l'on ne peut approuver; de là, la rareté des
objets rencontrés au fond des chambres. Il n'en sera plus ainsi, soit
que les spoliateurs aient apporté moins d'attention et moins de zèle à
leur ouvrage criminel, soit qu'ils aient rencontré des chambres telle-
ment ruinées qu'ils n'aient pas cru utile d'ajouter aux ruines.

Grâce à l'étalement des murs, il m'a été possible de mettre la main
sur des vases précieux et d'avoir une grande partie du mobilier. Si l'on
considère les nombreux gobelets trouvés dans cette chambre, il y en
avait au moins douze, on peut l'appeler avec assez de raison la chambre
aux gobelets : nous verrons plus loin que plusieurs chambres avaient
un mobilier spécial bien déterminé, qui nous permettra de désigner
cette chambre par le nom des vases qui s'y trouvaient. Ces vases étaient
déposés dans la chambre sans grand ordre. Tout près du mur ouest et
non loin du mur sud était une assiette, puis plus près du mur sud deux
autres assiettes, trois bols et un gobelet cassé, mais complet et très fin.
Pour trouver ces six vases, il a fallu enlever la partie des murs étalés
qui les recouvraient. A environ lm,40 du mur ouest et à 0m,90 du mur
nord était le vase en forme de soupière sans couvercle, et ayant le con-
duit extérieur dont j'ai parlé. Cette forme de vase est très rare, si même
elle existe dans les musées ; j'ai trouvé des fragments d'autres vases
semblables, mais je n'ai malheureusement trouvé que des fragments et
je n'ai pu reconstituer ni ceux de la première ou de la troisième année
de fouilles, ni ceux de la seconde. Le conduit extérieur était de forme
ronde : c'est une sorte de bec. Entre ce vase et le mur nord était un go-
loading ...