Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 2) — Paris, 1902

Seite: 199
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1902bd2/0216
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

199

senté la nécropole d'Om el-Ga'ab. Cette chambre était en outre plus
profonde que les autres, car toutes les autres chambres en cette seconde
et en la première partie avaient une profondeur sensiblement égale. Il
n'y avait exception que pour cette chambre entièrement isolée des
autres, pour laquelle il n'y avait point de porte, ni au nord, ni à l'est,
ni à l'ouest, ni au sud. Elle était pavée en pierre calcaire, et seul le
tombeau de Den présentait une plus grande richesse, puisqu'il était
pavé en syénite. Et maintenant pour qui réservait-on cette chambre sans
issue, ce palais en pierre avec un pavé de pierres en des temps où l'on
bâtissait en terre battue,, ou en briques primitives, sinon pour le sei-
gneur de la maison? Je peux donc conclure en toute assurance de ce
qui précède que cette chambre 28 était la chambre sépulcrale où l'on
avait déposé les corps des deux Dieux, comme s'expriment les ins-
criptions.

Je suis arrivé à la fin de cette description du tombeau : il ne me reste
plus qu'à examiner les particularités que présentent les objets ren-
contrés et l'attribution qu'on doit faire de cette immense tombe.
loading ...