Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 2) — Paris, 1902

Seite: 215
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1902bd2/0232
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

215

formément jusqu'à la fin où se trouve brusquement un fond de cuvette.
L'outil qui servit pour ce creusement a laissé des traces fort visibles et
à chaque tour il enlevait environ 0m,002 de calcaire. Le numéro 21 de la
planche X est aussi digne d'attention : c'est cette table d'offrandes bleue
et blanche dont j'ai parlé à plusieurs reprises dans les chapitres qui
ont trait au déblaiement de la couche supérieure et aux objets trouvés
dans la première partie du monument. Malgré tous les soins que j'ai
apportés à faire rechercher les plus minces fragments, je n'ai pu la re-
trouver tout entière. Sur la planche X elle est disposée par fragements,
d'abord le pied et sur le pied sont appuyés les divers morceaux collés
et non recollés ; ce n'est qu'après qu'on en eût pris la photographie que
je l'ai fait restaurer. Elle est très finement travaillée et polie comme on
pouvait alors polir, même à l'intérieur du pied, car nulle trace d'outil
employé pour le creusement n'apparaît.

IV. Vases cylindriques.

Les vases proprement cylindriques ne sont pas très nombreux; ils ne
sont à proprement parler qu'au nombre de huit, les numéros 15 et 19 de
la planche IV, le numéro 15 de la planche V, les numéros 2 et 8 de la
planche VI qui appartiennent au même vase, le numéro 14 de la planche
X, le numéro 19 de la planche XI et les numéros 1 et 4 de la planche XV :
tous les autres, et ils étaient nombreux ainsi que je l'ai dit, appartenaient
au type que j'ai nommé grossier et dont j'ai traité dans le premier pa-
ragraphe de ce chapitre. Je pourrais peut-être rattacher à ce type les
vases qui ont une forme approchant de très près de celle des vases
nommé canopes, mais je préfère les rattacher aux vases dits globulaires
dont il sera traité au paragraphe neuvième. Un autre vase, le numéro 4
de la planche XV, pourrait sans doute être rangé dans la catégorie des
vases cylindriques; mais toute cette planche contient des vases telle-
ment parfaits que j'en traiterai dans un paragraphe spécial.

Tous les vases dont il est traité dans ce paragraphe sont en onyx al-
bâtreux, en marbre rose ou en marbre blanc veiné de bleu. Ceux qui
sont en onyx albâtreux sont les numéros 15 et 19 de la planche IV, le
numéro 15 de la planche V, les numéros 2 et 8 de la planche VI, et enfin
loading ...