Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 2) — Paris, 1902

Seite: 223
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1902bd2/0240
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

223

Horus. Les ouvriers égyptiens, ainsi que je l'ai dit, savaient parfaite-
ment choisir les pierres d'onyx les mieux veinées et s'appliquaient à en
faire ressortir les veines, grâce à leur travail de polissage, si mince que
ce polissage nous semble. Quoique les photographies n'aient pas pu
faire ressortir, autant que l'a fait la nature, les diverses couleurs des
veines, cependant si l'on examine soigneusement numéros 6, 8, 12, 13,
14, 16, 17, 18 de la planche V, les numéros 10, 12, 17, 18 et 22 de la
planche VI, les numéros 2, 4, 6, 8, 10, 14, 15, 16, 17 et 18 de la
planche VII, on pourra se faire une idée éloignée de la beauté de la
matière travaillée. La collection en renferme bien d'autres qui auraient
également mérité de figurer sous ce rapport dans les planches de ce
volume. Quelques-unes des assiettes représentées méritent une des-
cription plus minutieuse. Le numéro 6 de la planche V a une appa-
rence lourde et la pierre ne semble pas très belle, mais si l'on fait atten-
tion au fond mat du vase, puis à la cristallisation blanchâtre qui entoure
ce fond, avec deux cercles irréguliers qui l'entourent, puis aux trois
cercles également peu réguliers qui par deux fois rompent l'uniformité
du fond par des lignes circulaires capricieuses, on verra que malgré sa
lourdeur cette assiette méritait une mention spéciale. De même le nu-
méro 13 de la même planche nous montre une assiette traversée par
une première série de sept arcs, puis une seconde de huit arcs de
cercle qui partent d'un bord de l'assiette pour finir à l'autre bord après
avoir fait un angle aigu et repris leur chemin en sens inverse. En face
de ces arcs de cercle et près de l'autre extrémité de l'assiette il y a
d'autres petits arcs de cercle qui terminent la décoration. Le numéro
suivant a des lignes si parfaites qu'on dirait vraiment que cette assiette
a été décorée à la main. Le fond est occupé par un petit cercle de ma-
tière blanche, bordé par un second cercle de matière de couleur brune.
Puis vient une couleur qui tient le milieu entre le brun et le blanc,
suivie d'un cercle blanc comme le fond. Après divers cercles de
couleurs qui vont en se dégradant, on voit un large cercle de couleur
qui aurait bavé entouré d'un léger filet circulaire de blanc, puis un
second cercle de bavure et deux filets roses : le tout par cercles
concentriques si régulièrement tracés que c'est un charme pour les
loading ...