Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 2) — Paris, 1902

Seite: 231
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1902bd2/0248
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

231

avec du sable on ait pu obtenir une aussi grande régularité que celle dont
témoignent les coupes en question. Et ce travail atteint parfois une
extrême limite d'épaisseur au delà de laquelle le vase aurait été brisé,
car certains des vases en feldspath n'ont pas plus de 0m,001 ou 0ra,002
d'épaisseur près du rebord. Ensuite pour obtenir le rebord rectangu-
laire ou à peu près que l'on donnait aux assiettes et que l'on a donné
aux coupes, il a fallu un coup d'œil, et partant une habileté, beaucoup
plus sûr de lui-môme que pour les assiettes, précisément à cause de
l'inflexion de ce rebord vers le centre des vases et de 1 evidement qu'on
a fait en dessous. L'année précédente, j'avais trouvé des vases qui
avaient été brisés au milieu du travail qu'ils avaient nécessité et qu'on
avait ensuite recollés grâce à une sorte de gomme laque que j'ai prise tout
d'abord pour du ciment : pendant l'hiver 1896-1897, je n'ai pas rencontré
un seul vase ayant eu besoin d'être collé ; par conséquent on avait apporté
les plus grands soins à la façon des vases trouvés dans le tombeau de
Set et de Horus et ces soins sont une preuve de l'habileté de l'ouvrier
qui les a faits.

VU. Vases globulaires.

Ce nom donné aux vases dont je vais parler n'a qu'un lointain rapport
avec les objets auxquels il se rapporte : je ne l'emploie que parce qu'on
l'a déjà employé, et pour les mêmes raisons qu'au paragraphe précé-
dent. Je l'applique aux vases qui ont une forme arrondie au milieu,
c'est-à-dire une panse finissant brusquement en conservant une forme
ronde. Les vases dont il va être question ont la forme globulaire plus ou
moins déterminée et se distinguent les uns des autres par certaines pe-
tites particularités qui les différencient spécifiquement. Si le lecteur veut
bien en effet examiner les numéros 5, 13 et 15 de la planche X, les nu-
méros 5,16,17,21,22,26 et 30 de la planche XI, les numéros 4, 6 et 19 de
la planche XII, les numéros 3,4, 15,16,17, 18 et 20 de la planche XIV, il
s'apercevra facilement que ces vases, s'ils méritent plus ou moins l'épi-
thète de globulaires, sont cependant différenciés entre eux au point de
vue de la forme extérieure, si bien qu'on ne saurait impunément les
confondre les uns avec les autres.
loading ...