Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 2) — Paris, 1902

Seite: 238
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1902bd2/0255
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
238

LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

l'a conçu et exécuté n'était pas très habile, qu'il n'avait pas le sentiment
des belles lignes, sentiment que d'autres autour de lui possédaient au
plus haut degré ; on peut même ajouter beaucoup d'autres choses qui
ne sont pas à l'honneur de cet ouvrier; mais il n'en restera pas moins
vrai que ce vase est unique au monde en son genre, que sa rareté en
fait son prix et que ce sera toujours un témoignage extrêmement pré-
cieux que les artisans égyptiens à cette lointaine époque savaient don-
ner libre carrière à leur fantaisie, ainsi qu'ils l'ont toujours fait depuis.

VIII. Autres formes de vases non comprises dans les paragraphes

précédents.

Un certain nombre de vases n'entrent pas dans les formes dont il a
été question aux paragraphes précédents : il me faut donc en parler dans
un paragraphe qui leur sera spécialement consacré. Ils sont encore
assez nombreux et le lecteur les trouvera aux planches qui vont être
énumérées ci-dessous : à la planche V, le numéro 10 ; à la planche VI,
les numéros 13, 19, 20 et 21 ; à la planche IX, les numéros 4, 5 et 6 ; à
la planche XI, les numéros 3, 12, 13, 14, 23, 24 et 25 ; à la planche XIV,
les numéros 10, 16, 19 et 21 et les neuf de la planche XVI, en tout vingt-
quatre vases. Afin de n'en oublier aucun, je vais les repasser tous en
revue les uns après les autres et en dire ce que je pourrai en y joignant
la caisse en albâtre et les deux fermoirs en onyx, et les numéros 4, 5 et
6 sur la planche VI.

Le numéro 10 de la planche V est un tout petit vase en onyx qui res-
semble assez à une écuelle, mais qu'une particularité dé sa forme em-
pêche de ranger dans cette catégorie. Il est arrondi dans sa forme géné-
rale et a une grande ouverture. Seulement l'artisan qui l'a fait, au lieu
de marquer le col par un rebord supérieur à la panse, l'a marqué au con-
traire en mettant le col à environ un centimètre plus près du centre de
ce vase, et ce simple retrait constitue une innovation gracieuse qui
donne un grand aspect de légèreté à son travail, au lieu de l'aspect lourd
qu'il eût eu autrement.

Le numéro 13 de la planche VI est un vase de forme très jolie et très
pure, en albâtre, avec des lignes harmonieuses et un sentiment presque
loading ...