Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 2) — Paris, 1902

Seite: 248
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1902bd2/0265
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
248

LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

Les numéros 28, 33 et 34 du premier quart de la planche XXIII sont les
trois fragments du vase que j'ai fait restaurer et que le lecteur retrou-
vera ailleurs où j'aurai l'occasion de le décrire tout au long. Le numéro
29 représente une décoration cannelée coupée par une ligne horizontale.
Le numéro 35 est un fragment de vase sans doute polygonal avec une
partie non aussi élevée que les autres : j'en avais déjà trouvé de cette
facture la première année. Les numéros 30, 36 et 40 appartenaient sans
doute au même vase, ou à des vases décorés d'une manière analogue dans
leur partie postérieure, car la partie antérieure non décorée me semble
être indiquée à droite par l'abaissement du niveau au fragment 40. La
décoration consistait simplement en lignes horizontales tracées un peu
au petit bonheur et parallèles seulement par intention. La forme inté-
rieure du vase donne celle d'une noix de palmier doum coupée et
évidée. Les numéros 43, 44 et 45 appartenaient aussi à la même assiette
de marbre blanc d'un diamètre fort respectable. Ces trois fragments ne
concordent malheureusement pas l'un avec l'autre, mais la décoration
identique, extérieure comme intérieure, ne laisse aucun doute sur la
question de savoir s'ils faisaient partie du même vase. Cette décoration
me semble avoir été imitée des écailles d'un poisson que le décorateur
aura alignées horizontalement autour de son vase. Le numéro 43 contient
six de ces lignes, le numéro 44 douze et le numéro 45 quatre. Je laisse
à penser quelle patience aura été nécessaire à l'ouvrier pour tracer
toutes ces écailles et séparer les lignes les unes des autres! Les
numéros 31 et 37 sont deux fragments d'un même objet dont je n'ai
pu réussir à deviner l'usage : c'est une sorte de baguette en pierre
schisteuse ardoisière très étroite, divisée en deux parties par une rai-
nure, laquelle est coupée par endroits detraits verticaux. Je crois que les
numéros 38 et 39 appartiennent à une assiette représentée au numéro 27
de la planche. Le numéro 41 est un fragment de vase de forme
très curieuse déjà rencontrée l'année précédente, mais que je n'ai pu
réussir à identifier. Le numéro 42 me semble être un de ces vases formés
à l'imitation de certaines feuilles et je ne sais pas ce que représente le
numéro 46. C'est une coquille striée qui a fourni l'imitation du vase
fragmentaire 32 et le lecteur verra de lui-même l'étrange forme des
loading ...