Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 2) — Paris, 1902

Seite: 249
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1902bd2/0266
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

249

deux fragments recollés qui constituent l'intérieur du numéro 47 ;
j'avais déjà rencontré l'année précédente des vases de cette forme.

La première partie supérieure de la planche XXIII reproduit au nu-
méro 15 un vase à fond circulaire qui me semble avoir eu plusieurs avan-
cées en forme de bec allongé. J'ignore ce que représentent les numé-
ros 16 et 22, taillés en forme arrondie. Les numéros 23 et 27 me semblent
avoir fait partie d'une même assiette dont il n'est pas très facile de déter-
miner la forme avec certitude. Le trou qui est au numéro 23 servait sans
doute à passer la cordelette qui la suspendait. L'épaisseur n'en était pas
partout égale, et cela de propos délibéré, comme le montrent les deux dif-
férences de niveau de la partie gauche. La décoration changeait avec les
divers niveaux : le numéro 27 montre en effet que cette décoration était
faite à gauche de lignes verticales et qu'à partir du changement d'épais-
seur de simples stries sans cesse grandissantes décoraient le pourtour.
Le grand fragment du 27 est composé lui-même de six petits fragments
qui s'adaptaient les uns aux autres. Le numéro 20 montre un fragment de
petit vase de forme sans doute cylindrique portant en dessous du col
trois cordelettes parallèles les unes aux autres et très finement faites.
Le numéro 24 donne la partie postérieure d'un vase qui me semble ren-
trer dans la catégorie de ceux qui ont été faits à l'imitation des feuilles.
Le numéro 17 donne un fragment de vase semblable au numéro 35
de cette même planche. Le numéro 21 me semble être un fragment
de vase avec bec rond. Le numéro 25 représente une forme de vase
déjà trouvée la première année; il était creusé comme le bec d'une
lampe primitive : la partie gauche était recouverte sans doute par le
fragment absent, mais la partie de droite était libre, à moins que les sui-
vantes ne continuassent jusqu'au bout en formant une sorte de canal
qui allait en se rétrécissant toujours plus. Des parties de vases de cette
forme avaient déjà été rencontrées la première année, de même que les
formes données par les fragments 18 et 26.

La partie inférieure droite de la planche XXIII ne contient pas que des
objets en pierre : il comprend aussi deux objets en ivoire qui ont trouvé
place en cette planche, les numéros 10 et 14. Les numéros 3, 4, 8 et
13 de cette partie me semblent avoir fait partie d'un même vase à forme

32
loading ...