Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 2) — Paris, 1902

Seite: 268
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1902bd2/0285
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

trouvés en nombre relativement grand et qui sont tous de la même fac-
ture : presque tous ces cubes étaient intacts, les spoliateurs leur ayant
accordé peu d'attention et ayant sans doute estimé que c'était une perte
do temps de les briser. Après ces cubes viennent de petites pla-
quettes rectangulaires comme le numéro 7 de la planche XX : elles
ressemblent à certaines plaquettes d'ivoire taillé rencontrées dans
l'hiver 1895-1896, car on y a simulé des suites de sillons. L'objet qui
suit la plaquette que je viens d'indiquer est nature de tellement particu-
lière et unique qu'il suffirait à lui seul à prouver la très haute antiquité
de sa facture. Je ne saurais dire ce qu'il représente au juste ; il me fait
l'effet de certains vantaux de portes qu'on voit dans les bas-reliefs du
temple d'Abydos, notamment dans la chambre voûtée d'Osiris : le dieu
est renfermé dans un naos dont les portes sont ouvertes et les portes
ont précisément la forme de l'objet dont il s'agit. Evidemment ce
n'étaient pas des vantaux de porte. J'ai trouvé peut-être une dizaine de
semblables objets, dont un seul était intact et les autres avaient été
brisés à dessein. Celui qui est représenté dans la planche n'est pas ré-
gulier, l'extrémité gauche étant plus longue et d'un angle plus aigu que
l'extrémité droite. Cet objet est divisé en deux j)arlies par une ligne
parallèle à la base et à laquelle viennent aboutir les deux extrémités ;
la seconde partie est coupée par de petites lignes verticales qui la sé-
parent en autant de sillons minuscules. Tout l'objet est recouvert de la
couleur bleue qui fut si souvent employée par les artistes égyptiens. A
côté de ces objets je mentionnerai la rondelle qui se trouve au nu-
méro 3 de la même planche : elle fut trouvée en deux morceaux, à des
jours et en des lieux différents ; mais les deux morceaux s'adaptaient
bien l'un à l'autre : elle est percée d'un trou au milieu, sans doute pour
la suspendre. Elle est également émaillée sur les deux faces.

Les objets dont il vient d'être question peuvent être classés parmi
les petits objets; ceux dont je vais parler sont de dimensions plus
grandes. Il y a d'abord des fragments de tables divisées en un certain
nombre de compartiments par des lignes parallèles seulement d'inten-
tion; ces lignes sont coupées en certains endroits par des lignes in-
tentionnellement parallèles aussi. Dans l'une des cases ainsi formées
loading ...