Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 2) — Paris, 1902

Seite: 289
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1902bd2/0306
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
CHAPITRE NEUVIÈME

DISCUSSION DES INSCRIPTIONS ET ATTRIBUTION DU MONUMENT

Il est temps de se demander à présent pour qui avait été construit ce
splendide tombeau, et pour arriver à cette attribution d'examiner les
diverses inscriptions qui proviennent de ce tombeau. J'en ai déjà donné
quelques-unes dans mon Tombeau d'Osiris et je les ai discutées avec
toute l'ampleur que le sujet comportait : cela me dispensera de refaire
ici à nouveau cette discussion. Je suis las de répéter la même chose à
des oreilles qui ne veulent pas entendre ou qui sont bouchées à dessein :
j'exposerai simplement les éléments des divers problèmes qui s'impo-
seront à mon attention, et cela avec la plus grande bonne foi; puis je
dirai de quel côté je penche, comme c'est mon droit et mon devoir.

Les inscriptions trouvées dans le tombeau dont il est question sont
en nombre infime : aucune stèle n'a été rencontrée ». Les inscriptions
gravées ou écrites sont elles-mêmes très peu nombreuses, et presque
toutes les inscriptions gravées sont incomplètes. Seuls, les bouchons
fragmentaires ou entiers sont en nombre considérable; mais, lors-
qu'on les examine de près, on voit qu'ils se réduisent à un très petit
nombre d'inscriptions différentes. Pour mettre de l'ordre dans ce cha-
pitre, je traiterai d'abord des inscriptions écrites à l'encre, puis des
inscriptions gravées et en dernier lieu des bouchons. Auparavant, je
consacrerai un article spécial très court à l'examen d'une très brève
inscription fragmentaire trouvée au cours des fouilles et qui manifes-
tement n'est pas très ancienne.

1. Celle qui est représentée au numéro 8 de la planche XIX a été rencontrée sur l'em-
placement de ce que je crois toujours être le tombeau d'Osiris, et cela au commence-
ment des travaux de la seconde année de fouilles, avant que je n'eusse encore mis la
main au présent tombeau.

37
loading ...