Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 2) — Paris, 1902

Seite: 291
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1902bd2/0308
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS 291

qui n'existe pas dans les autres signes identiques, et cette courbure
donne au signe un faux air de la lettre es du nom royal DenK Malgré
tout, je ne crois pas pour ma part que ce fragment d'inscription remonte
à la même époque que le mortier du roi Den, même à l'Ancien ou au
Moyen Empire; je suis persuadé, au contraire, qu'il est récent et qu'il
a été apporté d'ailleurs dans ce tombeau, afin de bâtir les murs dont
avaient besoin les spoliateurs pour venir à bout de leurs fins.

IL Inscriptions écrites a l'encre.

Ces inscriptions écrites se divisent tout d'abord en deux catégories
aisément reconnaissables, selon qu'elles ont été écrites à l'encre rouge
ou à l'encre noire. Malheureusement les inscriptions écrites à l'encre
rouge ne sont plus lisibles : l'encre s'est effacée d'elle-même à cause de
sa composition chimique. Celles qui ont été tracées à l'encre noire sont
au contraire parfaitement visibles, ce qui ne veut pas dire lisibles.

Elles sont au nombre de neuf, et le lecteur en trouvera six à la
planche XXII. Les trois autres ne sont pas reproduites, parce qu'elles
ne sont pas en ma possession, étant restées en Egypte. Elles sont
toutes écrites en hiératique, mais dans un hiératique se rappro-
chant de très près des hiéroglyphes, si bien qu'elles redonnent à peu
près le signe hiéroglyphique. La première de celles qui sont absentes
portait le mot î , ce qui signifie : beau ou bon. La seconde
portait le signe @\ qui était accompagné d'un autre signe qui
n'était plus guère lisible : ce signe rend l'idée de consécration à. La
troisième était ainsi faite, \ f\ que je ne comprends pas. Parmi

celles qui sont restées en ma possession, la première (planche XXI,
n° 7) peut se transcrire à mon sens par =£= %, et signifie : offert; la
seconde peut aussi se transcrire de la manière suivante : T ^
et signifie sans doute : Sa consécration est bonne (ou belle). Je ne sais

1. E. Amélineau : Les nouvelles fouilles d'Abydos, compte-rendu in extenso, première
année, 1895-1896, planche XLII.
loading ...