Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 2) — Paris, 1902

Seite: 292
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1902bd2/0309
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
292

LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

comment transcrire la troisième qui me semble incomplète. La qua-
trième dans la manière dont elle se présente me semble une énigme :
elle se transcrit peut-être jl J 1 que je suis également incapable

d'expliquer d'une manière suffisante. Les deux autres se trouvent aux
numéros 10 et 11 de la planche XXII. La plus à droite contient des
signes qui ne me rappellent absolument rien de ce que je connais : elle
est d'ailleurs fruste, peut-être même ne contient-elle que des taches de
la pierre sans aucun signe. L'autre au contraire est très lisible et facile
à comprendre, car elle contient les signes qui se traduisent en hiéro-
glyphes par ceux-ci : c'est-à-dire : Le grand de la maison.

L'une des plus grandes jarres que j'ai trouvées, malheureusement
elle est brisée, contient l'inscripttion que l'on trouvera au numéro 3 de
la même planche : je ne lis avec certitude que les deux premiers
signes à savoir ; le troisième et le quatrième me sont inconnus. Il
en est de même du seul signe qui se trouve sur le vase en terre nu-
méro 14 de la planche XXIV et qui n'est pas très apparent sur la photo-
typhie : il me paraît être le suivant \ auquel on aurait ajouté à l'extré-
mité droite, un petit appendice. Ce n'est peut-être qu'une marque de
poterie, je ne me charge pas de la traduire.

L'on peut tirer certaines conclusions de ce qui précède. Si l'on tient
compte de celles qui me sont lisibles et compréhensibles, on voit que
sur onze cinq sont dans ce cas et que toutes contiennent soit une appré-
ciation de l'offrande, soit un nom de personnage. Il en était vraisem-
blablementde même de celles que je ne peux lire et queje necomprends
pas. Ces résultats me suffisent pour le moment : nous verrons plus
loin de quelle utilité ils peuvent être pour l'attribution du monument.

III. Inscriptions gravées.

Les inscriptions gravées sont au nombre de dix : elles se divisent
d'elles-mêmes en inscriptions qui ne sont pas royales apparemment et
en celles qui sont royales.

1. Cette inscription semblerait être double, car les signes ont deux positions différentes
sur le fragment de vase.
loading ...