Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 2) — Paris, 1902

Seite: 308
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1902bd2/0325
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
308

LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

Cette solution se trouve dans le fait bien simple que le prétendu roi
Khasekhemoui devait être antérieur à celui qui lui rendait l'un des
hommages du culte funéraire; par conséquent ce roi devrait se placer
avant le sixième et même avant le cinquième des listes royales, soit
celle de Manéthon, soit les listes monumentaires. Restent les quatre
premiers.rois ouvrant la première des dynasties égyptiennes. En effet
le premier roi Ménès est identifié avec Kha; et le troisième avec Zet,
c'est-à-dire avec celui que j'ai nommé le roi Serpent : il ne reste donc
plus que la deuxième et la quatrième places. Le roi qui est nommé Zer
est un roi dont j'ai trouvé le premier le nom de double dans le tombeau
d'Osiris ; et celui qui occupe la quatrième place est un roi dont la
tombe, trouvée dans un lieu que j'avais laissé de propos délibéré, a
été ouverte par M. Pétrie. Si M. Pétrie a raison, si son ordre incertain
doit être un jour l'ordre certain de l'histoire, il faut donc avouer que
ce roi Khasekhemoui doit se placer avant Ménès. C'est ce que je pré-
tends.

Mais ce n'est pas tout. J'ai dit que l'ordre établi dans la liste citée ci-
dessus était arbitraire, et je vais le prouver. Il n'y a en effet, que je
sache, aucun monument ni aucun document permettant d'établir cette
liste chronologique : si l'auteur responsable a rangé Djeser et Narmer
avant Ménès, c'est que cela lui a simplement plu. Il ne s'est même pas
donné la peine de classer les autres noms de rois qui ont été récem-
ment mis au jour, soit par moi, soit par d'autres. Il ne fait aucune men-
tion des trois noms gravés sur l'épaule de la statue n- 1 du Musée de
Gizèh1. Cela cependant en eût valu la peine, car, ainsi que je l'ai dit
ailleurs, l'un de ces noms s'est trouvé être celui d'un des rois dont j'ai
rencontré des monuments : c'est celui qui a été gravé deux fois sur des
vases en cristal de roche et qui est représenté aux n03 1 et 6 de la
planche XIX. M. Pétrie lit ce nom Hotep-mersekhem (?), sans dire sur
quel fondement s'appuie sa lecture. Jusqu'ici on avait mis le roi Djeser
dans la IIIe dynastie, et maintenant M. Pétrie le range parmi les rois

1. Dans YArchxological report de VEgypt exploration Fund, année 1897-1898, p. 10,
J'ignore pourquoi il n'en a pas parlé.
loading ...