Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 2) — Paris, 1902

Seite: 313
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1902bd2/0330
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS 313

qu'en très petit nombre : elles rachètent par. leur importance ce qui
leur fait défaut du côté du nombre. Elles ont permis de conclure à une
identification raisonnée de la tombe.

D'un autre côté, les céréales étaient cultivées à cette époque, on y
connaissait des fruits qu'on ne retrouve plus maintenant en Egypte,
mais on les retrouve sans doute dans le centre de l'Afrique. Ils n'ont pu
être étudiés au point de vue de la flore, car le temps considérable
écoulé depuis qu'on les avait enfermés dans les caisses qui avaient
été déposées dans la tombe ne l'a pas permis.

Pour toutes ces raisons, cette tombe est donc d'un intérêt immense
pour la science et l'histoire de la civilisation. Cette importance est
encore augmentée par le fait que c'est, je crois, le tombeau de deux
personnages très connus dans l'histoire légendaire de l'Egypte, mais
qui, du coup, passeraient dans la réalité historique. Ce ne sera pas la
moindre merveille issue de ces fouilles.

Je ne saurais m'estimer assez heureux d'avoir été l'instrument de ces
découvertes si précieuses et je serai complètement satisfait le jour où
je verrai ces conclusions reçues et adoptées par mes confrères. D'ail-
leurs n'admît-pn pas l'attribution de la tombe à Set et à Horus, il n'en
reste pas moins que c'était le tombeau d'un personnage royal remontant
à la plus haute antiquité et que ce tombeau nous a conservé une foule
d'objets de premier ordre et du plus grand intérêt, non seulement pour
l'histoire de l'Egypte, mais pour celle de la civilisation humaine en gé-
néral.

La Tremblaye, 18 novembre 1898.

40
loading ...