Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 2) — Paris, 1902

Seite: 314
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1902bd2/0331
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
APPENDICE

Examen, des débris de deux squelettes provenant des fouilles
pratiquées près d'Abydos, par M. Amélineau, en 1896-97,

Par M. le Dr FOUQUET

Les fragments de squelettes qui font l'objet de cette note m'ont été remis
par M. Amélineau à son retour de la Haute-Egypte en février 1897. Chaque
morceau d'os ayant quelque importance était enveloppé séparément dans un
papier fin. Seuls les débris les plus petits, qui ne pouvaient se prêter à
aucune étude, étaient réunis en vrac dans de grandes enveloppes ; c'étaient
de minces esquilles très friables, quelques phalanges et surtout des lamelles
provenant de côtes brisées. Chaque paquet portait une annotation écrite de
la main même de M. Amélineau, indiquant ce qui faisait partie du squelette
n° 1 et ce qui devait être attribué au squelette n° 2, sans aucun renseignement
sur les conditions de la trouvaille. Mon rôle se borne donc à décrire les
pièces soumises à mon examen.

Dans le délabrement où ils se trouvaient, ces ossements étaient d'autant
moins faits pour fixer mon attention que j'étais alors chargé d'étudier de
longues séries de crânes et de squelettes en bon état de conservation, pro-
venant des fouilles de M. de Morgan. Ma curiosité fut toutefois piquée en
raison du soin que l'auteur de la découverte avait mis à recueillir les plus
infimes fragments, comme s'il s'agissait de véritables reliques '. Après un
premier examen je reconnus d'ailleurs qu'il était possible de noter quelques
particularités sans importance il est vrai s'il s'agissait d'un squelette quel-
conque, mais pouvant prendre un grand intérêt si l'on se trouvait en pré-

1. Le 25 février 1898 j'ai remis tous ces ossements à M, Amélineau et, sur sa demande,
par une lettre en date du 28 avril de la même année j'ai Certifie que ces pièces étaient
bien celles qui m'avaient été remises l'année précédente.
loading ...