Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 2) — Paris, 1902

Seite: 315
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1902bd2/0332
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS 315

sence d'un personnage connu. Laissant donc de côté tout ce qui était débris
informe, je mis à part quelques ossements à peu près intacts. J'ai pu rap-
procher et coller, sans qu'il y eût la moindre déformation, ceux dont les
cassures étaient fraîches et nettes.

Je me suis cependant gardé de tenter ces réparations toutes les fois qu'elles
auraient pu entraîner une erreur quelconque dans les mensurations.

Squelette n° 1.

Les os du crâne seuls présentent, dans quelques-uns de leurs fragments,
un état de conservation suffisant pour mériter une description :

a. Le frontal est brisé et incomplet. Il est impossible d'en avoir la largeur
totale. Le bord inférieur est aussi partiellement érodé au niveau de l'inser-
tion des os propres du nez, sur une longueur que l'on peut évaluer à un ou
deux millimètres. Le rebord supéro-externe de l'orbite est épais et mousse
comme on le rencontre dans les crânes masculins. La glabelle est peu sail-
lante. Les arcades sourcilières forment au contraire un relief prononcé dans
leur moitié interne. Au-dessus d'elles on trouve une dépression transversale
que surmontent les bosses frontales. Celle de droite, plus large et plus proé-
minente détermine une asymétrie frontale très nette. Lorsque l'on examine
l'os par sa face interne, la différence est encore plus marquée. L'insertion
de la faulx du cerveau se dirige obliquement de bas en haut et de droite à
gauche laissant une cavité vaste et profonde pour la partie antérieure de
l'hémisphère droit dont les circonvolutions étaient plus épaisses et plus
saillantes que celles du côté opposé. Le sujet devait être droitier du cerveau,
gaucher de la main. Les facettes latérales très incomplètes étaient bombées
si l'on en juge par la partie qui subsiste.

La moitié droite du frontal mesure, de la ligne médiane à la partie la plus
concave de la crête 0m,435 ce qui, en faisant abstraction de l'asymétrie,
c'est-à-dire en considérant les deux moitiés de l'os comme égales, donnerait
un diamètre frontal minimum de 0m,097. Bien que ce chiffre soit plutôt élevé,
j'ai pu constater souvent qu'il était dépassé dans des crânes trouvés en Égypte.

La courbe frontale totale est de 0m,133 dont 0ra,020 pour la partie sous-
cérébrale, chiffre assez faible, mais communément observé dans les crânes
des diverses nécropoles de l'époque de la pierre taillée, que j'ai eu l'occasion
loading ...