Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 2) — Paris, 1902

Seite: 320
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1902bd2/0337
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
320

LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

L'âge est plus difficile à établir. Le seul renseignement, tiré de l'examen
du squelette, est celui que nous fournit l'usure des deux premières molaires
gauches. On sait que les tubercules de la première molaire sont usés quel-
quefois dès le début de l'âge adulte, que ceux de la seconde molaire résistent
plus longtemps, mais chez notre sujet, une légère torsion du maxillaire a
pu hâter cette usure et ce qui semble le prouver c'est que la forme de la
dent correspondante, du coté opposé, n'est pas altérée, ce qui amène à
penser qu'il s'agit du squelette d'un homme dans la force de l'âge et plutôt
jeune.

Pas plus que pour le squelette n° 1 il n'est possible de rien affirmer quant
à la race. Même obscurité en ce qui concerne l'époque à laquelle l'inhuma-
tion a pu être faite. Les traces d'un embaumement sommaire, avec des ma-
tières bitumineuses d'une grande finesse, comparables à ce que l'on trouve
dans les nécropoles attribuées à la fin de l'époque de la pierre taillée en
Egypte me portent à croire qu'il s'agit de sépultures très anciennes, mais
cela ne peut être qu'une simple présomption. Seules les conditions dans les-
quelles la découverte des deux squelettes a été faite et l'examen des objets qui
les entouraient pourront, peut-être, permettre de résoudre le problème.
loading ...