Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,1) — Paris, 1904

Seite: 9
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1904bd3_1/0029
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS 9

du même genre : non seulement les matériaux se composaient unique-
ment des mêmes petites briques que j'avais trouvées le premier hiver
et que j'ai retrouvées cette année, mais l'habileté des constructeurs
était au même point. Les murs n'étaient pas plus d'équerre que dans les
tombes avoisinantes et ils présentaient tout autant de fruit que ceux des
tombeaux explorés précédemment. Cependant par suite de la plus
grande rigueur apportée dans l'emploi de la méthode scientifique j'ai
pu faire des constatations qui m'avaient échappé la première année et
j'ai lieu de croire que le lecteur les trouvera intéressantes.

Je pourrais ici disserter sur la constatation de ces particularités ob-
servées seulement au cours de l'hiver 1897-1898; mais je crois préfé-
rable d'en traiter seulement alors que le fait m'eut été démontré et de
donner au lecteur la genèse des constatations préliminaires qui me
conduisirent à observer un fait qui, je le crois, pouvait parfaitement
passer inaperçu même à des yeux attentifs. L'exposé que je ferai sera
plus méthodique et je crois que mes lecteurs n'en auront pas à se
plaindre. Pour employer cette méthode avec toute la rigueur nécessaire,
je décrirai autant qu'il me semblera nécessaire chaque tombeau, j'en
donnerai toutes les dimensions et je cataloguerai les moindres objets
qu'on y trouva, même les fragments les moins importants, indiquant la
place où furent trouvés les objets toutes les fois qu'il me sera possible.
Et cette méthode, je l'appliquerai non seulement dans ce chapitre, mais
au cours de tout ce volume en renvoyant aux planches où les objets
sont représentés. Je pourrai aisément suivre cette application dans
tout cet ouvrage, grâce aux notes nombreuses prises sur les lieux et au
journal que je rédigeai chaque soir sur les travaux du jour et dans
lequel je cataloguais les objets trouvés.

Tombeau n° 1.

La construction de ce tombeau ne présentait d'autre particularité que le
fruit du mur est quej'ai seulement observé, sans en prendre exactement
la mesure. Il n'avait pas de sol en terre battue, et l'on avait dû placer le
cadavre sur le sable de la montagne au moment de l'enterrement. Le

2
loading ...