Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,1) — Paris, 1904

Seite: 33
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1904bd3_1/0053
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS 33

travaillaient pas, et il était inutile, je le savais par expérience, d'essayer
de les faire travailler.

Le travail marcha assez bien le jour suivant, quoiqu'on avançât seule-
ment de 3m,50, mais la hauteur augmentait considérablement. Il n'y a
rien d'anormal à noter pour le travail de ce jour.

Les objets trouvés sont plus nombreux et surtout plus intéressants
que ceux rencontrés jusqu'alors. En voici la liste :

1° Des poteries entrés grand nombre ;

2° Des fragments de poteries avec inscription hiératique. Ces frag-
ments devenaient de plus en plus nombreux et je les faisais soigneuse-
ment ramasser dans l'espérance que je finirais par compléter les ins-
criptions; mais malgré tout le soin pris et toute ma diligence, je n'ai
trouvé qu'un fort petit nombre de morceaux qui se raccordassent les
uns aux autres, et surtout je n'ai trouvé aucune inscription complète en
dehors de celles qui se sont rencontrées sur des vases intacts ou presque
intacts. Cependant l'espoir que je notais sur mon journal a fini par se
réaliser et ces fragments m'ont bien livré en effet le nom du monu-
ment que j'allais trouver ainsi que je l'ai dit dans la monographie que
j'ai consacrée au tombeau d'Osiris;

3° La moitié d'une massue en une pierre que je ne connaissais pas.
Cette pierre avait été si bien polie que le côté qui servait à frapper était
luisant comme un objet en verre;

4° Un objet en métal. Cet objet me semble être une de ces petites
couffes en métal qui étaient suspendues à l'extrémité des briches
trouvées dans la première colline d'Om el-Ga'ab pendant l'hiver 1895-
1896 1. Il y avait donc unité d'objets comme il y avait sans doute unité de
temps ;

5° Des fragments de tables d'offrande en calcaire. A l'exception d'un
seul, ces fragments ne contenaient pas d'inscriptions; mais celui qui
avait des caractères était du plus haut intérêt, ainsi qu'on va pouvoir en
juger. 11 y avait deux inscriptions, l'une verticale, l'autre horizontale.
L'in scription verticale que j'écris ici horizontalement contenait quatre

1. E. Amélineau : Les nouvelles fouilles d'Abydos, compte-rendu in extenso, tome Ier,
2e partie, p. 71, 73 et seqq. et pl. IX, rangée du haut.

5
loading ...