Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,1) — Paris, 1904

Seite: 36
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1904bd3_1/0056
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
36 LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

deux premiers et le troisième fragment, mais mon espoir a été com-
plètement déçu.

Malgré la lacune que je viens de signaler, on ne peut nier que les
objets trouvés pendant cette journée fussent à la fois plus nombreux et
plus importants que ceux rencontrés les jours précédents. De plus ils
avaient une tendance générale à faire connaître le monument que je
cherchais, surtout si, comme je le pense, le nom de ce monument se
trouvait dans la partie absente de l'inscription gravée sur la table d'of-
frandes datant de l'Ancien Empire.

Journée du 2 Décembre.

Le travail de cette journée commença par un retour sur le terrain dé-
blayé les deux jours précédents, afin de m'assurer s'il n'y avait pas de
tombeaux sous le sable. Je m'assurai qu'il n'y avait rien et je continuai
mes travaux de déblaiement. La constitution de la colline de décombres
subit une modification considérable dans la partie que j'explorai en ce
jour. Le jour précédent, la couche de poteries traversait encore toute
la tranchée; mais en ce jour, il n'y en avait plus que dans la moitié sud,
pendant que la partie nord était presque exclusivement composée de
sable amoncelé. Aussi fut-il très facile de faire descendre le sable en
cette partie, tandis que dans la partie sud il fallut employer la hache
pour venir à bout de la couche très dense de sable et de pots accumulés.
Le charbon découvert précédemment dans les pots devint très rare...
La couche de feuilles de sycomore continuait toujours dans la partie
nord, et l'on en trouva une seconde du côté sud : cela se comprend fa-
cilement si l'on songe que les spoliateurs avaient sans doute agi comme
le faisaient encore mes ouvriers, s'étaient divisés en trois escouades
dont Tune jetait ses couffes au nord de la trouée que je faisais dans la
butte, et l'autre au sud, pendant que la troisième aura déversé le sable
entre les deux premières.

Les objets trouvés pendant cette journée sont les suivants :
1° Toute une série d'objets semblables à ceux trouvés précédemment,
c'est-à-dire des fragments de vases et de pots, ou des poteries entières.
Un assez grand nombre de ces dernières ont été rencontrées sous une
loading ...