Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,1) — Paris, 1904

Seite: 44
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1904bd3_1/0064
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
44 LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

espèce de bassine haute et reposant sur un pied : j'en ai dans la suite
trouvé un assez grand nombre de semblables. L'orifice du vase était sa
partie la plus large : on y avait introduit une grande écuelle qui s'est avan-
cée à l'intérieur du vase, jusqu'au moment où, le diamètre diminuant, elle
s'est trouvée fermer la poterie. Alors on a eu soin de boucher hermé-
tiquement tous les interstices avec de la chaux et l'on en a même recou-
vert toute l'assiette, de sorte que la grande bassine était réellement le
couvercle que l'on avait placé comme un étoufïbir retourné, et l'on avait
luté ensuite à l'intérieur l'écuelle qui avait le fond en l'air si l'étouffoir
reposait sur son pied; mais comme elle ne parut pas fermer assez her-
métiquement l'étouffoir, qu'il y avait des jours, avant de couler la chaux,
on avait essayé de boucher les interstices avec des fragments de pote-
ries. Chaux et fragments formaient un ciment très solide et j'ai eu
toutes les peines du monde à ôter ce bouchon d'un nouveau genre sans
briser le contenant ou le contenu. Quand je l'eus ouvert, je vis qu'il n'y
avait absolument rien autre chose que de la cendre. Je fus, je dois le
dire, fort désappointé;

4° Un ostracon avec une inscription clans laquelle se lisait le nom
du Pharaon Ramsès II ;

5° Une pierre calcaire brisée, se rapportant au même genre que celles
dont il a été question plus haut, mais qui en définitive était un nou-
veau spécimen de ces fragments;

6° Deux autres poteries en terre cuite dont l'une contenait des
feuilles d'arbre et des fragments de pierre dure;

7° Des perles cylindriques;

8° Une coquille.

Journée du 4 Décembre.

Cette journée amena la découverte du premier tombeau de cette
partie ouest; mais comme les hommes avaient fait un arc, qu'ils ne mar-
chaient pas sur une seule ligne, je fis rectifier l'alignement, puis je
fis avancer vers l'ouest afin de déblayer assez de terrain pour pouvoir
manœuvrer sans crainte. Ce premier tombeau s'est trouvé juste à l'en-
droit que j'avais prévu et dans la ligne que j'avais indiquée à mes ou-
vriers quelques jours auparavant.
loading ...