Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,1) — Paris, 1904

Seite: 50
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1904bd3_1/0070
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
50

LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

Ce vase est représenté avec son inscription, planche XXXV, nu-
méros 7-8. Le troisième vase donne la même scène que le premier : le

dieu j^j est à gauche, accroupi, coiffé de la couronne blanche, vêtu
dans la manière particulière au dieu Petah, tenant la croix ansée sur ses
genoux. Entre lui et le prêtre un genou à terre à gauche et tenant les
mains dans la posture de l'adoration est une table d'offrandes au dessus
de laquelle est posée une fleur de lotus avec un bouton. L'inscription n'est
pastrès lisible et se divise endeuxparties, l'une à droite, l'autre à gauche .
Celle de droite esthorizontale d'abord, verticale ensuite; elle donne ce

qui suit : nn i

H . En avant du dieu, à gauche

^ ^2 /vvwa

à_D

P

sont deux lignes verticales où j'ai cru lire 0

2° Deux fragments de vases semblables, l'un sans inscription, le
second contenant une inscription dans le genre de celle du second. Du
premier on n'a trouvé qu'une oreille avec la partie opposée sans doute
à la scène, car il n'y avait certainement pas d'inscription allant d'une
oreille à l'autre ; du second on n'a trouvé que quelques signes que voici :

wvw Ut

/VM/V (VVVV.

ra

=0= ! ^ i

| § ^ Ce fragment nous redonne donc une oraison sem-

blable à celle du second et sans doute placée dans la bouche de Horus
en l'honneur de son père Osiris ;

3° Divers ostraca portant des signes d'écriture hiératique, et l'un
contenant le cartouche du pharaon Osorkon;

4" Un grand vase en terre cuite en forme de zir et très beau. Ce grand
vase a été trouvé près de l'extrémité nord de la tranchée : il mesure
environ 0m,65 de hauteur et c'est une poterie de grande allure. Malheu-
reusement l'argile dont il a été fait n'était pas de très bonne qualité :
l'humidité a pénétré le fond et s'il s'est effrité. Je l'ai retrouvé en partie,
mais il en manquait encore quelques fragments;

5° Une partie de vase en terre cuite avec des ornements qui appar-
tiennent à l'époque ptolémaïque ou gréco-romaine; je n'ai pu retrouver
le reste malgré les recherches que je fis faire ;
loading ...