Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,1) — Paris, 1904

Seite: 118
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1904bd3_1/0138
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
118 LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

Voici quels étaient les objets contenus dans ce tombeau, le déblaie-
ment achevé :

1° Un fragment de vase en pierre schisteuse ardoisière, portant encore
un caractère hiéroglyphique, à savoir ;

2° Un fragment d'un autre vase en même matière, ayant sur le fond
un signe à moitié brisé ;

3° Un fragment de vase en marbre rose;

4° Un fragment d'assiette en onyx très fin ;

5° Des fragments de vases en pierre schisteuse ardoisière, en marbre
blanc veiné de bleu et en onyx;
6° Un silex très coupant;
7° Une pièce d'ivoire;
8° Deux pointes de flèches en ivoire;

9° Un roseau qui servit autrefois de manche pour les flèches et ayant
encore son encoche;

10° Quatre perles dont deux en cornaline et les deux autres en terre
émaillée ;

11° Des pains de couleur, ocre rouge et bleu ;

12° Des fragments d'étoffes;

13° Des morceaux de laine;

14° Une ficelle en matière végétale;

15° Une mâchoire trouvée dans la partie supérieure à la tombe. Un
fémur déformé a été trouvé dans la tombe même.

Ce tombeau termine la série des tombes de la troisième rangée qui
n'avaient pas été explorées la première année des fouilles. Cette troi-
sième rangée était un peu plus à l'est, environ 0ra,50, que les deux
autres rangées. Elle était éloignée du grand tombeau central d'environ
3m,98. La distance indiquée plus haut comme existant entre la seconde
et cette troisième rangée nord n'était pas uniforme, car à l'extrémité
de ce tombeau numéro 79, elle était seulement de 3m,40 : les deux
rangées n'étaient donc pas parallèles, puisqu'au commencement est il
y avait 3m,99.
loading ...