Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,1) — Paris, 1904

Seite: 228
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1904bd3_1/0248
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
230 LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

4° Un fragment de vase cylindrique en porphyre;

5° Un fragment de petit vase de pierre schisteuse ardoisière ;

6° Divers fragments de vases cylindriques en onyx;

7° Un fragment de métal;

8° Des restes d'étoffes assez fines et assez bien conservées, quoique
ayant subi un commencement de combustion;

9° Deux stèles de nains;

10° Une petite caisse en bois de cèdre, longue de lm,14, large de
0m,37, haute de 0m,35 et épaisse de 0m,05. Cette caisse contenait les os-
sements qui sont décrits dans le numéro suivant;

11° Un crâne et divers ossements non brûlés. Le crâne avait 16 dents
à la mâchoire, dont 2 larges incisives, et les canines mal placées, les
unes sur les autres, parce qu'elles n'avaient pas eu l'emplacement néces-
saire pour se développer à l'aise. Les ossements étaient très gros et
très peu longs. Un moment, je crus qu'il s'agissait d'un enfant, mais je
réfléchis qu'un enfant n'aurait pas eu les ossements si gros, surtout
avec une tête très développée, ayant ses seize dents à la mâchoire :
c'était donc un nain, et un nain qui n'avait pas lm,14 de haut, puisqu'il
faut retrancher l'épaisseur de la caisse. La présence de ce nain est assez
extraordinaire au premier abord; mais quand on songe que la première
année j'avais trouvé, sans le savoir, des stèles de nains, que les nains
ont joué un certain rôle dans la légende d'Osiris après sa mort, alors
qu'il a été reconnu comme le juge souverain du monde inférieur, il n'y
a rien qui puisse étonner. Le lecteur trouvera à la fin de ce volume une
étude détaillée de ce crâne et de ces ossements de nain;

12° Divers autres ossements humains brûlés.

Tombeau n° 97.

Cette tombe faisait suite à la précédente dans la même rangée eu
allant vers l'est. Elle avait été incendiée et le mur sud conservait encore
les traces du feu. Le tombeau avait été trop petit pour la caisse en bois
de cèdre qui avait été destinée à être mise au fond, et il a fallu démolir
une partie du mur sud et du mur nord. Il n'offrait rien autre chose qui
fût remarquable. Voici quelles en étaient les dimensions : le mur est
loading ...