Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,1) — Paris, 1904

Seite: 272
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1904bd3_1/0292
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
CHAPITRE XII

DES INSCRIPTIONS TROUVÉES AU COURS DES FOUILLES, CONTEMPORAINES
DE LA PREMIÈRE DYNASTIE ET POSTÉRIEURES A ICELLE

Quoique l'époque de ces tombeaux ne soit pas encore absolument
déterminée et acceptée scientifiquement par tous les ayant cause, car
pour ma part je la considère comme parfaitement déterminée par elle-
même, cependant tous les esprits impartiaux qui verront les objets
provenant de ces tombes, notamment du tombeau d'Osiris, seront
frappés par l'étrangeté et la nouvelle apparence de ces objets et les dis-
tingueront au premier coup d'œil de ceux qui appartiennent aux
époques classiques de l'Egypte. Les époques appelées classiques dans
l'histoire d'Egypte sont généralement parlant au nombre de quatre :
l'Ancien Empire, le Moyen Empire, le Nouvel Empire et la Période
Saïte. On pourrait encore y ajouter l'époque ptolémaïque dont les
œuvres ont un cachet particulier à la fois de progrès et de décadence.
Dans les fouilles qui ont précédé la découverte du tombeau d'Osiris,
toutes les époques énumérées tout à l'heure sont représentées par des
monuments indéniables, que ces monuments aient été trouvés pendant
la première campagne de l'hiver 1895-1896 ou pendant la troisième de
l'hiver 1897-1898. Il ne faut pas oublier en effet que j'ai rencontré pen-
dant la première de ces campagnes trois noms de rois appartenant à la
première dynastie, à savoir Merbapen, Semenpetah et peut-être
Hesepti*. J'ai rencontré aussi des monuments datant du Moyen Empire,
à savoir notamment la célèbre table d'offrandes d'Ousortesen Ier qui nous

1. E. Amélineau : Les nouvelles fouilles d'Abydos, 1895-1896, compte-rendu in extenso,
pl. VIII et XLII.
loading ...