Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,1) — Paris, 1904

Seite: 284
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1904bd3_1/0304
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
284 LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

Q I ° é\ • Le roi Osiris est parfaitement certain, ce qui précède les
noms, mais il semble bien qu'il s'agisse d'une habitation, ici du tom-
beau. Je reviendrai d'ailleurs sur ce texte dans le dernier volume de
ce rapport.

En résumé, si après les conclusions que j'ai tirées des vases frag-
mentaires contenant des inscriptions incomplètes, il n'y a pas eu de
nouvelle conclusion à tirer des vases contenant des inscriptions com-
plètes, il ne faut pas s'en montrer surpris : l'important c'est qu'elles ne
soient pas contradictoires à celles que nous ont permis de tirer les
ostraca, et bien loin de les contredire, elles concordent au contraire de
tout point, tout en les complétant sur certains détails.

III. — Vases avec scènes gravées ou peintes

et inscriptions.

Nos lecteurs savent déjà que les vases avec scènes ou inscriptions
gravées se divisent en plusieurs sortes : une qui contient des vases
avec scènes et inscriptions gravées, une seconde qui ne contient que des
inscriptions gravées sur des vases ou tessons de vases rouges, une
troisième enfin qui se compose d'un tout petit nombre de fragments
contenant des scènes peintes ou tracées à l'encre, sur lesquels on dis-
tingue à peine quelque partie d'un personnage.

1. Grands vases rouges avec scènes et inscriptions gravées. — Les
vases dont il s'agit au premier sous-paragraphe sont des vases d'une
forme spéciale qui n'avait encore jamais été trouvée, que je sache,
et qui n'a encore été rencontrée que dans la nécropole d'Abydos à Om
el-Ga'ab. Ils me semblent avoir une forme archaïque et avoir été fabri-
qués d'après une inspiration donnée par le modèle des vases en porphyre
si communs à l'époque des tombes d'Om el-Ga'ab et sous le plus An-
cien Empire. Mais ce n'est là qu'une opinion personnelle qui pourra
être contredite par de nouvelles découvertes faites dans d'autres parties
de l'Egypte. A vrai dire la forme de ces vases ne rappelle que d'assez loin
la forme des vases en pierre auxquels je fais allusion, mais il suffît
qu'elle la rappelle et l'opinion que j'exprime en ce moment est une
opinion qui date de la première vue de ces vases. Leur apparence me fit
loading ...