Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,1) — Paris, 1904

Seite: 288
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1904bd3_1/0308
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
2g8 LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

que sur les vases précédents. Le dieu tient la croix ansée sur ses genoux.

Ilestnommé jj^l^iiv^i . A droite et à gauche se trouvent deux lignes
verticales d'inscription disant, la lre :

c'est-à-dire : Le premier prophète d'Osiris oriental^) Paônekh; la seconde :

jjiî PI r^i ^ ^ c'est-à-dire : le divin d Osiris, le scribe des
soldats, Ouonnofer, numéro 1, planche XXXVII.

Le huitième vase nous montre Osiris à gauche de la scène, comme
d'habitude, coiffé de la couronne blanche entre les deux plumes, et un
prêtre à gauche dans la posture habituelle. Entre le dieu et le prêtre

descend une ligne verticale disant : jj^j; jj^} | 0 |, c'est à dire : Cest
Osiris, maître du siècle, et au-dessus du prêtre est une ligne horizontale

se terminant en ligne verticale derrière le dos du personnage :

Bill! X o_ > c'est-à-dire : Le divin dOsiris... Ouonnofer, nu-
méro 2 de la planche XXXVII.

Le neuvième vase nous montre une scène où le dieu Osiris est accom-
pagné de Horus hiéracocéphale. Les deux dieux ont la même posture,
c'est-à-dire la posture ordinaire des autres scènes; Osiris est coiffé de
la couronne blanche entre les deux plumes, et Horus du pschent réu-
nissant la couronne blanche et la couronne rouge. Tous les deux portent
sur leurs genoux la croix ansée. Le premier de ces personnages a pour

-<2>-

titres et pour nom jj^) , Osiris; le second est Horus. Le prêtre esta

droite dans la posture habituelle : c'est un ^ jj^} . C'est le nu-
méro 4 de la planche XXXVI.

Avec ces neuf vases, un dixième a été trouvé fragmentaire, car toute
la partie supérieure manque. Osiris y a une partie de sa coiffure enlevée,
et le prêtre toute la tête. Le dieu accroupi tient la croix ansée sur ses
genoux et était coiffé de la couronne blanche entre les deux plumes; le
prêtre avait la posture habituelle dans ces vases. Les inscriptions sont
aussi disparu en partie; seul, le bas de la colonne verticale qui se trou-
loading ...