Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,1) — Paris, 1904

Seite: 301
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1904bd3_1/0321
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

301

) (O=>!

. Voilà pour le coup un acte de
culte public rendu par un personnage qui étaitle maître de toute l'Egypte.
Il est représenté planche XLIII.

Un fragment de calcaire portait une inscription verticale que j'ai déjà
publié horizontalement dans mon Tombeau d'Osiris et que je redonne

ici : H I

I ^

J

/www

WWV\

Q)wÊÊIÊm c'est-à-dire :
« la maison des rafraîchissements d'Osiris qui est... ou peut-être
, d'Osiris Ouonnofer ».

9

Un autre fragment de calcaire portait l'inscription suivante

U I

A/WWV SS

cm

Un troisième contenait seulement : ^^'^^ 1 kWÊM
Un quatrième représentait un personnage tenant en ses deux mains
les vases à vin, ayant devant lui une table surmontée d'une fleur de lo-
tus. Au-dessus des mains il y a deux cartouches vides et au-dessus de

la fleur J] ^ : Horsiîsit, personnage qui rentre parfaitement dans
le cycle d'Osiris, puisque c'est Horus fils d'Isis.

Trois fragments très curieux dataient du règne d'Amasis à la XXVIe
dynastie. Ils faisaient partie d'une stèle : l'un nous montrait lefrontispic e
avec le soleil étendant ses deux ailes ; le second devait faire partie du
milieu de la stèle ; le troisième représentait le roi debout ; derrière lui
on voyait comme deux degrés d'un escalier, puis un troisième où on li-
sait l'inscription suivante qui était verticale et que je transcris horizon-

talement : ||§

C'est-à-

dire : « Le fils du (soleil) Ahmès Sineith, aimé de Horsiîsit du Rostaou ».

Ces divers fragments ont été laissés au musée de Gizeh : je les ai
vainement cherchés au mois de mars 1899.

Un fragment de petit monument en calcaire contenait les signes sui-
loading ...