Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,1) — Paris, 1904

Seite: 303
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1904bd3_1/0323
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS 303

Une troisième statuette en grossier calcaire avait ses lignes presque
entièrement effacées et je n'en parle que pour mémoire. Elle était un
don de dévot.

A côté de ces statuettes, il faut noter un petit cube de calcaire qui
s'est effrité dès qu'il fut mis au jour ; il portait sur ses quatre faces des
inscriptions qui m'ont semblé une liste de noms portés par des gens
appartenant à une même famille. Je ne tenterai pas de les transcrire et je
renvoie le lecteur à la planche XLIV, nos 1 à 4.

Tels sont tous les fragments de monuments portant des inscriptions
qui ont été trouvés pendant les fouilles ayant conduit à la découverte du
tombeau d'Osiris. Ce chapitre serait clos, si je ne croyais devoir y joindre
quelques mots sur certains objets peu nombreux qui ont été signa-
lés déjà au jour de leur découverte.

Tout d'abord la tête de la statuette en terre cuite de la planche XXXI,
numéro 7. Cette statuette fragmentaire, avec ses chairs en rouge et sa
coiffure bleue, me semble appartenir par sa facture à l'Ancien Empire :
ce sont les mêmes traits, le même corps, les mêmes épaules et le même
insigne qu'on remarque en certaines, datant indubitablement de l'An-
cien Empire et trouvées par Mariette dans les tombes de Saqqarah. Par
conséquent on peut comprendre que j'aie trouvé des inscriptions de
l'Ancien Empire, puisqu'il y avait des monuments de cette époque épars
dans le sable de la grande colline d'Om el-Ga'ab.

A côté de cette statuette je place la grande statue en terre cuite, haute
de 0ra,78, qui a été trouvée dans une caisse, brisée en six morceaux ; elle
est représentée au numéro 6 de la planche XXX. Je l'ai fait reconstituer
et reconsolider à Paris, et elle est maintenant comme intacte. C'est la
plus grande statue en terre cuite que je connaisse. L'or dont on avait paré
loading ...