Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,1) — Paris, 1904

Seite: 340
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1904bd3_1/0360
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
340 LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

beau dans la nécropole d'Om el-Ga'ab; donc il avait fallu une raison
pour que l'on y déposât quelque monument en son nom, et là revient
toujours la même conclusion.

Le troisième fragment représenté au numéro 30 de la même planche
ne contient pas un seul signe complet; mais on peut facilement voir que

l'on se trouve en présence du titre suivi du commencement de

l'enroulement elliptique dénommé chez nous cartouche, et l'on aper-
çoit encore une partie du premier des signes qui remplissaient ce car-
touche. Nous ne nous trouvons plus ici devant un monument gravé en
creux, mais en relief, et nous ayant conservé le nom d'un autre Pharaon
qui avait voulu lui aussi faire un acte pieux en déposant son offrande à
Om el-Ga'ab.

Le quatrième fragment, lequel est représenté au numéro 28 de la
même planche XXII contient deux signes hiératiques qu'il est encore
très facile de lire, mais qui ne me semblent pas donner des renseigne-
ments aussi précieux que les précédents.

La conclusion de ce premier paragraphe sera que non seulement le
culte rendu à Om el-Ga'ab en l'honneur du personnage qu'on vénérait
dans le tombeau central avait duré jusqu'à la période ptolémaïque,
sinon gréco-byzantine, mais que les plus grands personnages de
l'Egypte s'y étaient associés, comme nous l'indiquent les noms des
deux Pharaons que nous venons de rencontrer, sans qu'il nous soit
possible de les connaître personnellement.

II. — Des tables d'offrande pauvres et peu soignées.

Je range parmi ces tables d'offrande sept fragments qui sont repré-
sentés aux numéros 15,17,19, 20 et 22 de la planche XXIX, 4 et 5 de la
planche XXXI. Le premier est un fragment en pierre qui a beaucoup de
rapport avec le numéro 5 de la planche XXXI. Tous les deux sont faits
en effet de la même pierre, ont la même forme oblongue et contenaient
seulement une sorte d'auge creusée dans la pierre comme les tables à
trois degrés dont j'ai parlé au chapitre des objets en terre cuite, mais
loading ...