Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,2) — Paris, 1905

Seite: 410
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1905bd3_2/0061
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
410 LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

la paternité de ces œuvres décoratives, il faut au moins attendre des
preuves qui jusqu'à présent font défaut. 11 resterait une troisième hy-
pothèse que l'on pourrait soutenir, à savoir que les Egyptiens qui ont
eu de si bonne heure des rapports avec la Syrie qui leur vendait le
bois de cèdre dont ils faisaient leurs cercueils ont bien pu en avoir dès
celte époque avec les Chaldéens et que l'emploi du clou est bien plus
ancien qu'on ne le croit généralement. Je ne sais pas si cette hypothèse
soutiendrait un examen attentif.

Je ne dois pas clore ce chapitre avant d'avoir parlé du numéro 8,
petit fragment décoré suivant la méthode du fragment dont il vient
d'être question, mais sans ligne d'interruption. Je ne sais quelle forme
pouvait avoir l'objet quand il était complet, car le fragment est acéphale
comme il est sans extrémité ; mais il est remarquable par sa forme con-
cave et convexe à la fois.
loading ...