Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,2) — Paris, 1905

Seite: 413
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1905bd3_2/0064
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYUOS 413

numéro 35 et qui n'a pas été compris dans la numérotation. Les bouts
avec encoche sont les numéros : 18, 20, 23, 26, 31, 35, 39 et sans
doute 40, car à l'extrémité du roseau opposée à celle où s'emhoitait la
flèche, on voit encore l'attache de l'encoche. C'est même cette pièce
qui montra la première que la pointe de flèche était encore attachée au
roseau. Et, comme on avait trouvé précédemment des fragments de
roseaux avec des encoches parfaitement caractérisées, j'en tirai tout
naturellement la conclusion que les bouts avec encoche avaient fait par-
tie des flèches dont je rencontrais l'autre extrémité encore armée de sa
pointe. Je ne pense pas qu'on puisse m'accuser d'avoir forcé la conclu-
sion.

Les pointes de flèches étaient soit en ivoire, soit en bois. Ces der-
nières étaient aussi de deux sortes, selon qu'elles avaient été fabriquées
en bois ordinaire, ou en bois précieux et dur. A la première catégorie
appartiennent entre autres les numéros 2'i, 29, 33, 37, 40, etc., dont
l'extrémité est parfois à peine effilée. A la seconde appartiennent
entre autres les numéros 2, 3,6, 7, 11, 12, 14, 59, 60 etc. Les pointes de
flèches de celte dernière catégorie sont ou simplement arrondies et
effilées, comme le numéro 3; d'autres sont taillées à vive arête, comme
le numéro 14; d'autres encore, comme les numéros 11, 59 et 60, avaient
été façonnées de telle sorte que la partie centrale était renflée et tom-
bait doucement vers le bord, pendant qu'une sorte de méplat dis-
tingue soigneusement les deux plans. Le type le plus réussi de cette
sorte de pointe de flèche, qui pourrait être aussi bien une pointe de fer
de lance, se trouve au numéro 12, qui malheureusement est fruste,
mais qui est cependant apte, tel qu'il est, à montrer ce que je dis.

Les pointes de flèches en bois n'ont pas été les seules qui furent ren-
contrées encore attachées à la flèche de roseau; on en rencontra aussi
une en ivoire qui adhérait encore à la flèche, à savoir le numéro 19. Ces
pointes de flèches en ivoire que le lecteur reconnaîtra facilement sur la
planche 111, sont aussi de plusieurs catégories : les pointes de flèches
simples, les pointes de flèches ayant reçu en un ou plusieurs points une
coloration rouge et enfin les pointes de flèches ayant été ouvragées.
Aux premières appartiennent entre autres les numéros 4, 19, 34, 41, 42,
loading ...