Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,2) — Paris, 1905

Seite: 490
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1905bd3_2/0141
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
490 LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

lieu de mesurer à peu près 1 mètre de haut, elles n'ont guère que
0m,55 de hauteur moyenne, moins grandes encore que la petite jarre
qui se trouve dans la planche XVIII du premier volume. Quant à la
forme, elle ne diffère en rien de celle des grandes ; les petites ont aussi
un cordonnet au-dessus de la panse ou quelquefois au-dessous. Elles
étaient également coiffées de bouchons estampillés au nom d'un roi
qui n'était autre que Perabsen. Il y avait aussi de grandes jarres
puisque j'en ai retrouvé certains fragments, mais aucune entière, et
aussi des jarres détaille moyenne comme celle que j'ai citée plus haut.

Il devait y avoir d'autres poteries, puisque j'ai trouvé les bouchons
de terre glaise qui avaient servi à les luter. Quelle forme avaient ces
vases qui étaient marqués au nom du roi Sekhemab? C'est ce que je ne
puis dire le moins du inonde. J'ai retrouvé aussi d'autres vases dont
j'ai parlé au chapitre des poteries, du tombeau d'Osiris: si je les ai
décrits à ce chapitre, c'est parce que j'ai dû les placer à la même planche
que les autres poteries, afin de ne pas Irop éparpiller mes documents.
Ce sont les numéros 2 de la planche XXXII et 7 de la planche XXIV,
je n'y reviendrai donc pas, estimant en avoir assez parlé.

II. —Vases en pierre.

Ces vases sont représentés aux planches XIX, XX, XLY11I, XLIX et
L; ils comprennent des vases grossiers comme ceux qui avaient été
trouvés dans les fouilles de la seconde année au-dessus et dans l'inté-
rieur du tombeau de Set et de Horus, des assiettes, des écuelles et un
vase gobulaire, sans compter les fragments de vases ouvragés en schiste
ardoisier qui sont représentés ailleurs. Si on veut les ranger d'après la
matière dont ils sont composés, il y a des vases en onyx rubané, en
pierre schisteuse ardoisière, en marbre rose et en porphyre.

Les cinq vases grossiers qui sont représentés aux numéros 5, 6, 7,
8 et 9 de la planche XLIX sont en onyx rubané, de môme que les
assiettes 1, 2, 10 et 11 de la même planche. Ces assiettes à peu près
travaillées de la même manière sont au nombre des plus belles pièces
qu'il m'ait été donné de trouver au cours de mes fouilles : la matière est
d'une richesses incomparable avec des veinesd'une transparence extra-
loading ...