Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,2) — Paris, 1905

Seite: 496
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1905bd3_2/0147
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
496 LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

vase de forme connue par le grand vase à libation, quoiqu'il n'ait pas de
bec. 11 avait été brisé en deux, mais j'ai retrouvé les deux parties et un
simple recollage les a réunies. Le lecteur observera que la partie supé-
rieure du vase est enduite d'une sorte de couleur noire que l'on a mise
par dessus l'émail. Cette couleur noire provient d'un oxyde métallique,
et c'est le premier exemple rencontré du jaspage sur les vases émaillés,
comme l'on dit actuellement. 11 a été régulièrement disposé et forme
comme une sorte de manteau. Du côté qui ne parait pas dans la pho-
totypie, il a reçu une éraflure, que je me suis bien gardé de faire res-
taurer, par respect pour ce témoin de l'art de l'émailleur à une époque
aussi reculée.

Cependant ce n'est pas là ce qu'on savait faire de plus diflicile, la
petite coupelle n° 6 témoigne d'un art autrement avancé. D'abord la
forme môme du vase, avec son col en retrait sur la circonférence de la
partie extrême de la coupelle en bauteur, témoigne assez d'elle-même
qu'on avait voulu faire beau en faisant autre chose que ce que l'on fai-
sait d'ordinaire. Or, cette petite coupelle est, elle aussi, jaspée à
l'intérieur et à l'extérieur sur la base. Le jaspage a été fait de manière
évidemment destinée à sortir de l'ordinaire : le fond extérieur est
orné d'un jaspage qui a presque la forme de l'hiéroglyphe ,J2ù, si bien
que j'ai cru, au moment de la découverte, qu'il y avait une inscription,
mais cette inscription n'existe pas : ce qui existe, c'est le jaspage
avec un oxyde métallique, et le jaspage est le premier pas vers le grès
flammé.

Il y avait en outre des petites boules en émail ordinaire, et d'autres
qui se distinguaient des précédentes par le jaspage étendu sur les
côtés. Le point noir ainsi formé devait sans doute servir à distinguer
les boules des joueurs.

Ce sont là tous les objets en grès émaillé trouvés dans le tombeau
de Perabsen.

IV. — Objets en métal.

Les objets en métal qui ont été trouvés dans le tombeau de Perabsen
comprennent quatre vases et des instruments de différents genres : les
loading ...