Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,2) — Paris, 1905

Seite: 503
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1905bd3_2/0154
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
TROISIÈME PARTIE

CONCLUSIONS

CHAPITRE PREMIER

EXAMEN DES DIVERS TRAVAUX FAITS A L'OCCASION DE MES FOUILLES

OU QUI S'Y RAPPORTENT

Lorsque j'arrivai, au mois de novembre 1895, sur le site d'Abydos
muni de ma concession, afin d'interroger les restes de la nécropole
ancienne, je n'avais nulle idée de ce que j'allais découvrir. Le mois de
novembre se passa tout entier, ainsi que celui de décembre, sans que
j'eusse mis la main à l'œuvre qui devait manifester, au monde savant
surpris, l'existence d'une époque historique dont on ne savait au juste
si elle avait remplacé l'époque divine de plain pied, ou, si les dieux
fatigués de la terre s'en étaient complètement désintéressés pour se
cantonner dans leur vie divine et ses attributions. Ce ne fut qu'au mois
de janvier L896 que je commençai l'exploration de la nécropole d'Om el-
Ga'ab, quoique j'eusse décidé déjà, à la première inspection que j'en fis,
que là devait être le théâtre de mes travaux et que j'en eusse fait part à
M. de Morgan que je conduisis sur les lieux et qui m'exhorta vivement
à donner suite à ma résolution. Nous ne prévoyions d'ailleurs ni l'un ni
l'autre ce qui devait résulter de ces fouilles. J'ai dit ailleurs les heures
de désespoir qui suivirent les premiers résultats et comment peu à peu
les objets apparurent, se multiplièrent et devinrent enfin d'un nombre

64
loading ...