Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,2) — Paris, 1905

Seite: 511
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1905bd3_2/0162
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS 511

fouilles il vint me voir en Abydos : je lui montrai mon champ d'opéra-
tions et les objets que j'avais alors découverts ; il partit après m'avoir
comblé d'éloges et de félicitations. La troisième année, il revint en
compagnie de M. Borchardt et de deux autres voyageurs dont je ne me
rappelle plus les noms : j'avais découvert le tombeau d'Osiris et ces
Messieurs venaient s'assurer de la réalité de ma découverte. Ils se ren-
dirent sur le théâtre des fouilles sans m'avertir et sans en demander la
permission, et je n'eus connaissance de leur présence qu'en revenant à
ma maison après une excursion dans la montagne, car les fouilles
étaient terminées cette année-là. Je ne me formalisai point de ce manque
de convenances, et je crus même de mon devoir d'exercer envers eux
l'hospitalité la plus élémentaire. M. de Bissing et un autre voyageur
déclinèrent mon invitation : je ne compris son relus que l'année sui-
vante, lorsque j'appris qu'il avait publié son article dont je n'avais pas
encore la moindre notion, quoiqu'il eut paru au mois d'octobre 1897
et que nous lussions alors au mois de mars 1898. J'étais bien loin de
me douter de ce que contenait cet article, car avant mon départ pour
l'Egypte, un libraire de Paris m'avait montré une carte postale par
laquelle M. de Bissing le priait de lui faire tenir le compte-rendu in
extenso de mes fouilles dès qu'il aurait paru, et le libraire m'avait
montré cette carte en me demandant quand mon ouvrage paraîtrait. Et
de fait, quand l'ouvrage parut, je lui en remis un exemplaire qui fut
envoyé à M. de Bissing. Je ne sais si je me trompe, mais il me semble
qu'entre le jugement si net de M. de Bissing et sa demande de mon
ouvrage, jugement paraissant à peu près au même moment où il
envoyait sa demande, il y a quelque contradiction, puisque son juge-
ment s'appuyait sur un fait qu'il aurait dû tenir problématique, à savoir
la non publication des résultats de mes fouilles, publication annoncée
cependant et que l'auteur savait pertinemment devoir se faire puisqu'il
la demandait avant qu'elle n'eût paru. Je me contenterai de faire celle
réponse à M. de Bissing. Je lui souhaite de trouver des approbateurs
de sa conduite en cette occasion et ce sera là toute la vengeance que je
tirerai des difficultés qu'il m'a créées au Caire et à Abydos, en portant
au ministère des travaux publics l'affirmation que mes ouvriers m'en-

05
loading ...