Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,2) — Paris, 1905

Seite: 519
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1905bd3_2/0170
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS 519

que les deux derniers exemples. Et encore sur les quatre exemples que
j'ai réunis, doit-on probablement défalquer les n" 2 et 3. Le n° 2 en
effet, tiré d'un tombeau de Gournah, fait seulement allusion à Ptah et
n'a probablement aucun rapport avec Abydos. Dans l'exemple n° 3, qui
semblerait donner raison à M. Amélineau on ne sait si . se rapporte

au dieu ou au défunt, ni si est une opposition ou un détermi-
natif. Enfin, l'exemple n° 4 doit être le plus probant, puisque la stèle
d'où il est tiré a été trouvée à sa place antique. La stèle était dans le
tombeau et le tombeau, d'après le passage cité, devait être situé vers
l'Escalier du Dieu grand. Or, la stèle a été trouvée à Kom el-Soullan (sic)
(Mah., Cat. cl'Abydos, p. 101), ce qui nous transporte bien loin de la
nécropole d'Om el-Ga'ab et ce qui donne raison contre l'avis de
M. Amélineau (p. 147, n° 121). à ceux qui placent l'Escalier du Dieu
grand dans les environs de Kom es-Soultan.

« M. Amélineau pourra peut-être me trouver bien pauvre en réfé-
rences. Je reconnais ma pauvreté, et il se peut qu'il existe sur le sujet
bien d'autres textes qui m'ont écbappé. Mais il avouera que j'en lournis
plus que lui, qui n'en fournit aucun, et que je me suis imposé là de
pénibles recherches qu'il aurait dû épargner à ses lecteurs. Et puis, en
somme, cet escalier était-il aussi célèbre que le croit M. Amélineau? —
J'en doute fort, après avoir dû constater que, sur lesS07 stèles d'Abydos,
il n'est mentionné que deux fois dont une douteuse. Je crains bien que
Fauteur ne puisse ajouter beaucoup d'exemples à ceux que j'ai signalés.

« Quoi qu'il en soit, on voit que rien ne démontre, en tout cas, que
l'Escalier du Dieu grand aitle moindre rapport avec le tombeau d'Osiris.
Mais il y a mieux. S'il est un document où l'on ait chance de rencontrer
des renseignements sur la tombe d'Osiris à Abydos, c'est bien la longue
inscription relative aux fêtes d'Osiris au mois de khoïak dont j'ai, il y a
bien longtemps, publié le texte et la traduction (Rec, III-IV). Or, dans
cette inscription, l'Osiris mort d'Abydos porte comme unique qualifi-

catif les mots ô 0 , f J == T J © (§ 8), et l'édifice funéraire où a

f 811 Q

lieu l'ensevelissement de la momie divine est appelé Qli î n (§ 18).
Aucune allusion à un escalier, ni dans un cas ni dans l'autre.

66
loading ...