Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,2) — Paris, 1905

Seite: 533
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1905bd3_2/0184
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS 535

d'ailleurs l'eùt-elle qu'il faudrait encore traduire par montagne, car à
droite et à gauche de la vallée du Nil, en suivant le cours du fleuve, la
ligne qui limite l'horizon est formée par les montagnes, d'où le signe
(O) qui représente l'astre du jour apparaissant ou disparaissant à l'hori-
zon, c'est-à-dire sortant de la montagne ou disparaissant derrière la
montagne.

Il ne me reste plus maintenant qu'à examiner l'expression i 1 n que
mes deux devanciers ont traduite par tertre. Le mot ^ E pleinement

écrit <==> se retrouve sur d'autres monuments. Je le trouve

tout d'abord dans la stèle de Stockholm qu'a publiée M. Piehl, celle

-ledit: p^^^rrif ri^'ïi^^H

$ JL l iK P 21 T % V ~o m- M Piehl traduit ainsi :
h Que le célèbrent les grands de Mandés, les favoris du Seigneur d'Aby-
dos, que lui tendent leurs mains les ancêtres à Uarl qui donne des
offrandes 1 ». Cette traduction gagnerait à être améliorée, mais telle
qu'elle est elle me suffit : c'est assez en effet pour ma démonstration
que ce texte mette cet endroit dans la nécropole, ici le lieu où l'on fait
les offrandes. Si ce texte donnait lieu à quelques difficultés, en voici un
antre qui est emprunté à la publication de Sharpe et cité par M. Piehl1 :

à peu de chose près, le même texte que plus haut, mais plus clair : il y
a bien ici : « dans la Uarl de faire des offrandes ».

Le même mot se trouve dans d'autres documents qui emploient
comme qualificatifs des expressions qui ne peuvent convenir qu'à la
nécropole et que les Egyptiens n'employaient que pour la nécropole.

Par exemple □ 0 qui est une périphrase pour désigner la nécro-
pôle parce qu'on avait coutume d'y porter des offrandes; m i nou-

1. Seeuûil de travaux relatifs à la philologie et à Varchéologie ég. et assyr., I, p. 131.

2. Ibid,, I, p. 135, note de M. Piehl qui cite l'ouvrage de Sharpe : Egyptian inscriptions-,
h 87.
loading ...