Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,2) — Paris, 1905

Seite: 546
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1905bd3_2/0197
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
546 LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

autre savant qui vit encore et qui honore la science, M. Erman dans
son livre : VEgypte et la vie égyptienne dans l'antiquité, dit au chapitre
de la religion, après avoir raconté la légende osirienne telle que nous
l'a conservée Plutarque : « La ville d'Abydos, où sa téte reposait dans
une petite châsse 1 ». Par conséquent, il paraît désormais que je
n'étais pas en aussi mauvaise compagnie qu'on le voulait bien dire,
et j'avoue que, même sans textes égyptiens, s'il me fallait choisir entre
les deux partis, ce ne serait pas du côté de M. Loret que j'irais me
ranger.

Les textes que je viens de citer ne sont pas les seuls qu'on puisse allé-
guer pour soutenir l'opinion que je soutiens ; il y en a d'autres : d'abord
le texte du sarcophage de Penehmises conservé à Vienne où il est dit :

^ ^ y *-<_*=> = t Jss^iS^ *~ *=*

; c'est-à-dire, comme traduit E. von Bergmann : « la Grande, la véné-
rable à qui a été donnée par Râ la charge honorable de tendre à son fils,
qui est à Abydos, sa tête, de lui attacher solidement son épine dorsale et
de l'abriter contre ses ennemis qui sont menaçants envers lui, au milieu
des ténèbres, le serpent Xaï à ses deux côtés protégeant le cercueil
du Dieu Grand dans le monde souterrain ». Ce texte est encore rendu
plus clair par un passage d'un papyrus de Vienne, pl. 29, l. 44, qui dit' :

Ll, c'est-à-dire : « Tu appelles le dieu Dad de Nifurdans le corps de

l'auteur : « ln nicht misszuversteheiiden Worlen wird hier gesagt, dass der Kopf der
Osiris in Abydos von lia dem Schatzeund der Sorgfalt der Gôttin Necheb ùbergeben ist

welche eben in Folge dieser ihrer Fuuklion don Titel I Q o o f (Brugsch, Gcogr.
lex. 352) erhâlt. Zeitschrift, 1880, p. 88.

1. Erman, /Egypten und .Egyplisches Letien in Alierlhum., p. 368.

2. Zeitschrift fùr JEg. Sprache, 1880, Drittes Hefl, p. 88.
loading ...