Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,2) — Paris, 1905

Seite: 574
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1905bd3_2/0225
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
574 LES NOUVELLES FOUILLES DABYDOS

descendez au fond de votre conscience, interrogez-vous sur le mobile
de votre conduite en cette occasion, et n'ayez pas peur d'avouer que
les lauriers de Miltiade vous empêchaient — bien à tort — de dormir,
quoique vous ne soyez pas Thémistocle.

Ce que je viens de prouver ne fournirait à l'examen que le côté né-
gatif de la tentative faite par M. Pétrie pour induire ses lecteurs en
erreur; mais à côté du négatif, voici le positif. Ainsi que je l'ai dit plus
haut, l'un des motifs mis en avant par M. Pétrie est que j'étais totale-
ment incapable de prendre des mesures et de faire un plan. On m'a
répété cette chanson sur tous les tons, de vive voix et par écrit, et j'ai
déjà dit que je n'avais fait nulle étude d'architecture, que par consé-
quent je ne serais pas capable de faire le plan de Saint-Pierre de Rome
ni sans doute de Saint-Paul de Londres, mais que je ne croyais pas tant
de science nécessaire pour prendre les mesures des tombes égyptiennes
qui sont de simples maisons.rectangulaires. M. Pétrie qui, dans sa pre-
mière année de révision avait fait faire les plans par M™" Pétrie, a
sans doute senti que le dévouement de Mmc Pétrie ne donnait pas
peut-être le comble de la certitude à ses lecteurs, et, dans la seconde
année, il a fait faire le plan du tombeau de Khasekhemoui dans son
second volume par M. Mace, qui offre sans doute toutes les garanties
désirables. Pour lesautresplans, M. Pétrie les a sans doute faitslui-mème.
Nous allons les examiner.

Tout d'abord je vois à la planche LX du second volume des Tombes
royales de la /re dynastie le plan des tombes qui se trouvaient sous la
grande colline : le lecteur verra facilement en quoi ce plan diffère de
celui que j'ai publié dans le III" volume. Ce qu'il y a de certain, c'est
que j'ai fouillé 43 tombes du côté est, sans compter celles qui avaient
été explorées la première année. Ces tombes étaient divisées en trois
rangées et les tombes de la troisième rangée étaient au nombre de 14.
M. Pétrie en donne 17. Mais en me reportant au premier volume, je
vois que j'ai signalé cinq tombes du côté est qui, par leurs mesures,
appartiennent évidemment à cette troisième rangée, ce qui ferait 19.
Mais je n'insiste pas outre mesure sur cette différence, parce que ces
tombes ont été trouvées un jour que j'étais à El-'Amrah et que l'on m'a
loading ...