Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,2) — Paris, 1905

Seite: 626
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1905bd3_2/0277
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
02f, LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

soient contemporains de la XIXe dynastie, soit qu'on les doive reporter
à la XVIIIe comme je serais enclin à le croire. Puis viennent les grandes
amphores avec inscription hiératique, relatant des apports de vin en
l'honneur d'Osiris pour sa maison d'Om el-Ga'ab. En outre, par ce que
j'ai dit précédemment à propos de l'épervier offert parle prêtre Ahmôs,
on sait que le successeur de Ramsôs II, à savoir Méaeptah holcp hi fnâ,
fit acte de dévotion à Osiris en faisant graver son nom sur l'épervier, acte
qui ne dut pas lui coûter cher. Le règne de Séti Ier n'est représenté que
par un cartouche sur une brique cuite au soleil. C'est tout ce que les
monuments rencontrés me permettent d'écrire ; mais il est plus que vrai-
semblable que les rois non représentés par les monuments ne restèrent
pas étrangers au culte d'Osiris, notamment Séti Ier qui fit élever ce ma-
gnifique temple d'Abvdos en l'honneur de ses ancêtres, Amon de Thèbes,
Horemakhouti d'Edfou, Petah de Memphis, à la famille d'Osiris et à
son propre double, tout en prenant soin de ne pas oublier les autres
dieux funéraires, comme Sokar et un grand nombre d'autres dont la lé-
gende s'était fondue avec la légende osiriaque.

Il faut encore sauter par dessus la XXe et la XXIe dynastie et à la
XXIIe dynastie nous trouvons un grand prêtre d'Amon ra, roi des dieux,
qui s'appelle Scheschonq, sans doute celui qui est mentionné au livre
des Rois comme étant le fils d'Osorkon Ier, second roi de cette dynasties
Puis le roi Osorkon II dont le nom se retrouve sur plusieurs des monu-
ments rendus à la lumière. Aucun monument royal de la XXIIIe, de la
XXIVe et de la XXVe dynastie n'a été trouvé parmi les décombres des
buttes d'Om el-Ga'ab. Sous la XXVIe dynastie au contraire les monu-
ments apparaissent de nouveau avec Psammetik Ier, Apriès et Aniasis
qui fit plusieurs offrandes assez riches à Osiris.

Je ne dois pas oublier ici un monument assez grand qui fut décou-
vert par Mariette dans la vallée creusée par les eaux venant de la mon-
tagne, environ 500 mètres avant les collines d'Om el-Ga'ab. Mariette
l'appelle le Petit temple de l'Ouest1 et dit qu'il fut construit à une épo-
que s'étendant de Ramsès III à Nectanébo, c'est-à-dire de la XXe à la

1. Livre des Rois, éd. Bruffsch et Bouriant, n° GO'J.

2. Mariette : Abydos, II p. 3G-37.
loading ...