Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,2) — Paris, 1905

Seite: 630
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1905bd3_2/0281
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
630

LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

nof'er était gardien en chef de la chasse d'Osiris, il la suivait au jour

nome Thinite en ces jours de fête. Oràquoi bon déposer une stèle decette
sorte dens le petit temple de l'Ouest, pour parler comme Mariette, si ce
petit temple n'avait eu aucune relation avec le culte d'Osiris ? L'attribu-
tion de ce petit temple est encore plus clairement dévoilée par une sta-
tue « représentant Ramsès 111 debout, tenant devant lui un naos dans
lequel est renfermée une statue d'Osiris... On a profité du socle très
épais de la statue pour y graver, après coup, une sorte de proscynème.
Isis, Nephthys, Nout, Tafné, Héqet, reçoivent les adorations d'un per-
sonnage agenouillé devant elles 1 ». C'est Osiris qui est la principale
divinité et qui réunit autour de lui les déesses de sa famille ou celles
qui ont joué un rôle dans la fondation d'Abydos. A la XXXe dynastie, le
roi Nectanébo 11 lit construire un naos qui est encore en place dans la
nécropole d'Abydos et dans les inscriptions duquel Osiris joue encore
le premier rôle s. Plusieurs autres stèles découvertes en cet endroit ne
contiennent malheureusement pas de détails se rattachant au culte d'O-
siris3. Cependant ceux que je viens de rappeler ou de faire connaître
suffisent pour montrer que « ce petit temple de l'Ouest » était en rapport
intime avec le culte d'Osiris.

Il n'était pas situé en plein désert, comme le dit Mariette : quand on
regarde la montagne, il avait à droite les nombreux puits funéraires qui
s'étendent à partir de la Schounet ez-Zebib vers la montagne et qui la
dépassent; à gauche, il avait la nécropole du centre dont les derniers
tombeaux le dépassent encore, et presque à la même hauteur était le

complément, parce que le verbe est à l'état complet. Tout ce texte me semble incorrect ou

le dernier dans le sens métonymique de Gens du nome de Thinite.

1. Mariette : Catalogue général des monuments d'Abydos, n° 354.

2. Mariette : Abydos, II, pl. 42.— Catalogue général des monuments d'Abydos, u« 1424.
Mariette dans la note que j'ai citée plus haut (p. 627), indique faussement le n° 1420 ;
c'est 1424 qu'il a voulu dire, ou bien il y a faute d'impression.

3. Cf. les u»« 1053, 1120, etc.

de son exode vers Horus du Midi et il savait préparer les acclamations du

incorrectement copié et publié. De même l'expression m

derniers signes et je traduis
loading ...