Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,2) — Paris, 1905

Seite: 643
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1905bd3_2/0294
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS 643

crr» n O

24° <===> | (UWW , Perabsen ; trouvé dans son tombeau, la troisième année
de mes fouilles, février 1898. Retrouvé par M. Pétrie.

25° P f ^ , Sekhemàb', trouvé dans le tombeau de Perabsen, à la môme
date que le précédent. Retrouvé par M. Pétrie.

26° =s=> ^ , Horhotep... 11 n'est pas certain que ce soit un roi, car
l'épervier manque au-dessus de son nom. Trouvé dans le tom-
beau de Perabsen à la même époque de mes fouilles.

27° ^cÛj , Merneith, comme on l'a lu. Trouvé pendant la première cam-
pagne de M. Pétrie à Abydos : l'épervier ne surmonte pas ces
mots et il n'est pas certain que ce soit un roi : ce peut être tout
aussi bien une reine.

28° U, Ka ; trouvé par M. Pétrie la seconde année de ses fouilles à
Abydos.

Ce sont là, je crois, tous les rois trouvés à Abydos, car je laisse de
côté ceux que M. Quibell a trouvés à El-Kab, parce que je ne les regarde
pas comme ayant un rapport certain ou même quelconque avec les
rois d'Abydos. On voit que sur les 28, j'en ai trouvé 26 pour ma
part, et il n'y a pas à dire que je ne les ai pas découverts, car c'est bien
moi, et je n'en ai tiré aucune vanité, qui les ai mis au jour le premier:
je tiens seulement à rétablir ma part dans cette découverte, parce qu'on
me semble trop porté à l'oublier puisqu'on ne parle plus même de mes
travaux dans certains ouvrages.

Je ne crois pas que la critique se soit beaucoup exercée sur les noms
de ces rois, sur leur place dans l'histoire égyptienne et sur le temps
où ils ont régné en Egypte. On a placé tous ceux qu'on ne savait où
placer dans la II" et la IIP dynastie, au petit bonheur, et cela par pur
sentiment ou vraisemblance. M. Pétrie seul a cru pouvoir les ranger
chronologiquement: il l'a fait avec son assurance ordinaire, ce qui ne
l'a pas empêché de changer à chaque fois sa chronologie, faisant dispa-
raître des rois qu'il avait d'abord admis, et cela sans donner aucune
raison de sa manière d'agir, et sans faire connaître les motifs qui lui
faisaient bouleverser l'ordre qu'il avait admis d'abord. Je vais faire
loading ...