Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,2) — Paris, 1905

Seite: 645
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1905bd3_2/0296
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS 645

Si l'on veut connaître les raisons qui ont conduit M Pétrie à l'adop-
tion de cet ordre, les voici : il admet d'abord l'identification de Hesepti,
Merbapen et Sjmenpetah avec les rois dont les noms ont été lus par
M. Selhe : Hesepti, Merbap, et il les identifie de son côté avec Den,
Azab et Mersekha, et ce premier pas fait, il ajoute : « Outre l'identifica-
tion absolue de trois de ces rois avec ceux nommés dans la liste d'Aby-
dos, nons pouvons ajouter plusieurs preuves de l'ordre relatif d'après
les inscriptions des vases qui ont été trouvés appropriés par des rois
venus plus tard. Ainsi dans cet ordre d'idées un vase de Narmer a été
trouvé dans la tombe de Zet, et un autre effacé (sic) dans la tombe de
Den. Un vase de Den-Setoui a été trouvé regravé par Azab. Plusieurs
vases d'Azab ont été trouvés effacés et réemployés par Mersekha.

« Donc nous pouvons, d'après l'évidence que seules fournissent les
inscriptions des tombes, restaurer l'ordre des rois ainsi qu'il suit :
Narmer, Zet, DenzrSetoui, Azab=Merbapa, Mersekha, Semempsès. De
là, l'ordre de Manéthon est confirmé pour trois des rois qui sont iden-
tifiés.

« Si maintenant nous nous tournons vers le plan, comme nous pou-
vons être certains que l'ordre de la construction est Den, Azab et Mer-
sekha, il suffit seulement d'un peu d'attention pour voir que Qà suit
naturellement ce groupe. D'entre les premières tombes il semble pro-
bable que Merneit est avant Den, Zet encore avant, et Zer (ou Khent)
avant tous ceux-là : la position graduelle des tombes l'une derrière
l'autre étant assez claire, nous devons donc regarder les tombes les
plus orientales comme étant les premières, et cela est confirmé par les
tombes particulières à l'est de celle de Zer, qui contiennent un sceau
de jarre et un bracelet de coquillages du roi Aha; que cet Aha doit
venir à l'un des premiers rangs dans la première dynastie, c'est déjà
assez clair, le sigle de son œuvre est certainement plus rude qu'aucun
autre de la dynastie, et la forme de l'épervier sur ses vases ressemble
de très près à celui de Narmer, qui vient avant Zer et Den. Ainsi Aha
doit, d'après l'évidence du style et la position de ces objets, se placer
à un règne de distance de Mena; et il n'y a pas de raison pour ne pas
accepter son identification avec Mena surtout maintenant qu'il est dé-
loading ...