Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,2) — Paris, 1905

Seite: 649
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1905bd3_2/0300
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS 649

avec Mena, entièrement en dehors de l'évidence de la tablette d'ivoire
de Neggadeh, sur laquelle cette identification s'est jusqu'ici appuyée.

a Ici une question se pose : Comment se fait-il que les objets d'Aha
soient si abondants à Abydos, quand sa tombe a déjà été trouvée à
Neggadeh? Où était sa tombe? à .\eggadeh ou à Abydos? Mais on a
trouvé à Neggadeh beaucoup de tablettes d'ivoire, de colliers, men-
tionnant le nombre des pierres, avec le nom de Neit-hotep au dos.
Elles appartenaient probablement à une reine de Ména. Et si nous
devons fixer une tombe comme celle d'Aha, et une comme celle de son
épouse, ce serait la tombe d'Abydos qui serait celle d'Aha, car plusieurs
tablettes d'ivoire mentionnent des offrandes qui Lui ont été faites; et ce
serait la tombe aux colliers de Neit-hotep qui serait celle d'une reine.
Du reste il serait bien plus vraisemblable qu'une tombe dans la grande
série des tombes royales serait celle du roi, et qu'une tombe à part dans
un autre cimetière serait celle de sa reine.

« Donc il semble que les faits maintenant connus peuvent montrer
qu'Aba-Ména était enterré dans la royale série d'Abydos (!!); et que la
tombe de Neggadeh était celle de sa reine Neit-hotep, naturellement
enterrée avec les vases et les objets appartenant au roi. De plus il ne
semble pas improbable que l'un des sceaux qui furent trouvés doive
être lu « l'esprit de Neit-hotep », ba Neil-hotep (voir de Morgan Re-
cherches, II, fig. 559) et que c'était le sceau propre de la reine.

« Nous pouvons maintenant examiner le groupe B plus en détail.
Nous connaissons de cet âge plusieurs rois dont les ouvrages sont plus
rudes que ceux de Ména, et qui par conséquent doivent être présumés
l'avoir précédé dans cette civilisation qui montait rapidement. Mais
par malheur les contenus de ces tombes B ont été si confondus par les
fouilles récentes que la chance de retrouver leur histoire est presque
perdue*. La liste des objets marqués d'un nom (et) associés avec cer-
taines tombes est la suivante :

Ka, poterie B 7. 11, 15

Narmer, pierre 6

i. C'est de moi qu'il s'agit dans cette phrase.
loading ...