Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,2) — Paris, 1905

Seite: 653
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1905bd3_2/0304
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS 6f>3

adorée pendant la III0 dynastie, et nous apparaît aussi comme l'ancêtre
déifiée de cette dynastie.

« Un sceau de Perabsen fut aussi trouvé dans la tombe du roi Neter-
fchèt, ouverte par M. Garstang, travaillant pour YEgypt Research
Account; et ce roi est le môme epue Zeser sur la stèle de Sehel, le second
roi de la IIP dynastie, si l'on s'en rapporte à Séti. Cela montre qu'il n'y
pas grand intervalle entre Perabsen et la IIIe dynastie.

« La durée de la II0 dynastie chez les copistes de Manéthon serait à
première vue plus longue. Mais dans la version de l'Africain, qui est
d'ordinaire la meilleure, le Syncelle, son copiste, introduit deux rois
de plus d'après Eusèbe; et nous voyons maintenant que c'est probable-
ment une correction erronée. Il y a cependant un roi Kliaires qui pour-
rait bien être le roi Kara dont le cylindre a été trouvée par M. Quibell
à El-Kab.

« De tous ces faits utiles il semble que nous devions restaurer la
dynastie ainsi qu'il suit :

Tombes

Séli

Ma nétlion

Hotep-abaoai

Bazaou

Boéthos

Ra-neb

Kakaou

Kaiekhos

Neleren

Banelereti

Binothris

Perabsen

Uaznes

Tlas

(Kliasekliem)

Senda

Sétliénès

(Kara)



Kliairès

Khasekhemoui

Zaza

Nel'erkherès

« Nous devons noter que Perabsen ne peut pas être le même que Send,
car il y avait des sacerdoces divers de ces deux rois. Il y a cependant
des difficultés avec la liste de Saqqara, et nous avons à choisir entre
cette version, comme contredisant la liste de Séli, et la présomption (pie
Khasekhemoui était le dernier de la dynastie. La liste ci-dessus est tout
ce qui semble authentique de tous côtés; mais elle peut avoir à s'é-
tend re par des découvertes postérieures'. »

Malgré toutes les évidences qui avaient fait adopter à M. Pétrie l'ordre
chronologique ci-dessus, il a cependant éprouvé le besoin de le modi-
fier dans un autre de ses ouvrages qu'il a intitulé Abydos et qui rend

1. FI. Pétrie : The royal tomhs of tlie first dynastr, II, p. 3-6.
loading ...