Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,2) — Paris, 1905

Seite: 659
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1905bd3_2/0310
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

059

ou du roi Adarep, comme je le nommerais avec infiniment plus de rai-
son logique avec M. ISaville ; je vois que d'après la position de la
tombe telle que l'indique M. Pétrie, le roi Adarep avait son tombeau
au nord-ouest du tombeau de Den dont elle était séparée par la tombe
de Merneit, pendant que du côté sud les tombes de Mersekha et de Qà
étaient beaucoup moins éloignées. Comme la ligne centrale dont a parlé
plus liant M. Pétrie, passait aussi bien par le tombeau de Den que par
celui de Merneit, car la perpendiculaire abaissée de la montagne sur le
tombeau central d'Osiris, ou de Zerta, tombe entre le tombeau de Den
et celui de Merneit, tandis que la perpendiculaire abaissée sur les trois
premières buttes passe en dehors de la nécropole, comment peut-il
affirmer que le site de la tombe du roi Adarep montre qnece roi a précédé
Mersekha et Qâ? Si on a construit également de chaque côté de la ligne
susdite, à supposer qu'il faille prendre à droite plutôt qu'à gauche,
comme les deux tombes précédentes sont situées au premier degré au
sud de la ligne, pourquoi mettre Adarep, dont la tombe n'est qu'au
second degré avant Mersekha etQà?M. Pétrie dit encore au sujet de
cette tombe : « Les funérailles du roi Azab semblent avoir été conduites
avec moins de soin que celles des autres rois de cette nécropole; seu-
lement un fragment de vase avec inscription était dans sa tombe, contre
huit des vases lui appartenant qui furent trouvés dans la tombe de son
successeur, et plusieurs autres vases martelés par son successeur.
Ainsi sa propriété en son palais semble avoir été gardée pour l'usage
de son successeur, et non enterrée avec Azab lui-même' ». Comme le
successeur d'Azab, d'après M. Pétrie est Mersekha, il s'ensuivrait
que la tombe de Mersekha contenait plus de vases au nom d'Azab que
celle de ce roi et si je cherche la preuve de cette hypothèse dans les
planches où M. Pétrie a publié les monuments qu'il a trouvés, je n'en
trouve qu'un seul. C'est quelque chose d'étonnant, mais c'est la réalité.

Ces simples réflexions montreront en gros quelle confiance on peut
avoir dans les affirmations de M. Pétrie. Si je passe maintenant au dé-
tail de chacun des rois qui se trouvent dans la liste dressée plus haut, les

1. ld., 1, p. 12.
loading ...