Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,2) — Paris, 1905

Seite: 662
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1905bd3_2/0313
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
662

LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

la position des tombes est juste, et tout concourt à prouver qu'elle l'est,
ce roi doit avoir vécu des premiers après Osiris, puisque sa tombe tou-
chait presque à la grande colline. S'il en est ainsi, comment se fait-il
que la stèle que j'ai trouvée dans sa tombe est d'un art déjà si parfait et
si maître de ses moyens? La sculpture de l'épervier est quelque chose
de splendide, cela ne fait pas le moindre doute, de même la tète de
statuette féminine en ébène que j'ai trouvée dans cette même tombe ;
mais d'autres stèles et d'autres monuments au nom de ce roi ont été
mis au jour par M. Pétrie, et ils sont loin d'accuser la même habileté.
Cela montre qu'il y a eu apport successif d'offrandes dans le tombeau,
et que c'est dans les apports, les derniers en date, qu'il faut faire entrer
la belle stèle que j'ai publiée. Il est vrai qu'on peut dire que les divers
objets trouvés dans la tombe du roi Serpent ne sont pas tous du même
facteur, que les divers artistes qui les ont faits avaient une habileté dif-
férente et qu'on ne saurait avec certitude dater un objet d'après sa fac-
ture. J'en tombe d'accord, et je dis simplement qu'il est probable que
cette magnifique stèle n'est pas de la même époque que d'autres mo-
numents trouvés dans la tombe, quoique cette époque me semble en-
core prodigieusement ancienne. Maintenant quelle place ce roi doit-il
occuper dans la liste des rois d'Om el-Ga'ab ? M. Pétrie en fait le troi-
sième roi de la Iro dynastie ; cette classification n'était que probable
dans son premier volume; dans le second, la probabilité a disparu pour
faire sans doute place à la certitude, et la raison est que M. Pétrie sur

un cylindre au nom de ce roi a trouvé les signes Q ~\ ath, et que ces
deux signes sont les lettres initiales du nom qui occupe le troisième rang

dans la liste de Séti Ier, avec cette orthographe \ \ Or, le nom du pré-
décesseur de jj }j , a nom ^) a , toujours d'après la liste d'Abvdos, et ce
nom sur la stèle 421 du Louvre s'écrit |Q ', d'où l'on tire l'égalité de
ce qui ne surprendra personne. Cette constatation une fois faite,

1. Je cite, d'après le Livre des Rois de M. E. Brugsch et de Bouriant, presque hon-
teux d'avoir à m'eu rapporter à un pareil ouvrage.
loading ...