Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,2) — Paris, 1905

Seite: 692
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1905bd3_2/0343
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
692 LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

double du roi Senda ou Sondou1, il sera visible que le désaccord est
profond entre ces trois auteurs, l'un M. Naville, plaçant Khasekhemoui
au sixième rang de la lre dynastie; le second, M. Pétrie le dédoublant et
en faisant le cinquième et le septième rois de la II0 dynastie; enfin le
troisième identifiant Perabsen avec Send, quand M. Pétrie identifie ce
roi avec Khasekhem. Je dois dire tout d'abord que le fait d'avoir trouvé
un vase au nom d'Adarep au fond de l'une des chambre de la tombe de
Khasekhemoui2 s'oppose à ce que l'on range ce roi dans la IIe dynastie,
mais demande au contraire qu'on le place avant Adarep, qu'on a iden-
tifié avec ce même Miébidos, ou Miébis 3 que M. Naville veut identifier
avec Khasekhemoui. L'une et l'autre tentative sont impossibles, il me
semble, et si l'une des deux était possible, ce serait celle de M. Naville,
oar j'ai déjà démontré que nulle identification n'était possible entre Mié-
bis et Adarep. D'un autre côté, je ne peux admettre que les deux rois
Khasekhem et Khasekhemoui ne fussent qu'un même personnage, por-
tant à la fois leur nom à forme singulière et à forme duelle, parce que ces
deux formes ont été trouvées à la fois dans les dépôts de fondation ou dans
l'intérieur du même temple, selon toute probabilité, le trou dans lequel
on avait jeté les restes d'un ancien temple au moment où l'on aurait
bâti un second temple sous le règne de Khasekhemoui4. Mais quelle ap-
parence y a-t-il que Khasekhemoui bâtissant un second temple aurait
fait mettre au rebut deux de ses statues, inscrites à son premier nom,
Khasekhem, parce qu'elles auraient été dans un état de dégradation
avancée? II faut donc admettre que Khasekhem et Kasekhemoui repré-
sentent des êtres différents, et par conséquent rejeter la théorie de
M. Naville, quoique défendue avec ingéniosité, trop même d'ingéniosité.
Il y a donc eu un roi qui s'est appelé Khasekhem. Y en a-t-il eu un

1. Maspero, Les premières dynasties égyptiennes d'après les dernières découvertes,
loc. cit., p. 306.

2. E. Amélineau, Les nouvelles fouilles d'Abydos, II, p. 171 et 297.

3. Je dis Miébidos parce que M. Xaville l'a dit; mais la forme MisêiSo; me semble une
forme de génitif dont MjeSl; serait le no minatif ; d'ailleurs dans le nom égyptien on ne
trouve pas l'élément.

4. Quibell, Hiéraconpolis, II, ch. xi-xn. Par un singulier manque d'attention dans la
correction des épreuves, du ch. x on passe au ch. xn, pendant que la table des matière*
contient un ch. x et un ch. xi.
loading ...