Amélineau, Emile  
Les nouvelles fouilles d'Abydos - Mission Amélineau: compte rendu in extenso des fouilles, description des monuments et objets découverts (Band 3,2) — Paris, 1905

Seite: 704
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1905bd3_2/0355
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
704 LES NOUVELLES FOUILLES D'ABYDOS

troisième groupe d'habitations contient le nom d'épervier qui est le
même que celui de vautour et d'Urœus, on verra facilement qu'il ne peut
s'appliquer à Mer-sekha dont le nom d'épervier, de vautour et d'uraeus
différait du tout au tout. Par conséquent l'identification proposée par
M. Pétrie est à rejeter, par conséquent le roi Mer-sekha n'est pas le
même que Semenpetah, et il ne faut pas le ranger dans la première dy-
nastie, mais avant, ce qu'il fallait démontrer.

Je ne dois pas oublier en outre un fait dont je me suis aperçu en
parcourant le Dendérah de Mariette, à savoir que les inscriptions de
Dendérah disent fort bien que la tète d'Osiris était bien conservée à

Abydos. En effet à la planche 69 du vol. IV, on lit ce qui suit : „
in^n^i et j ai retrouvé ensuite ce môme texte corrigé

• -A A ATT f ' 1 "4 ^0^1®/= 4L

ainsi dans un mémoire de M. Lefebure : y\ " f tf I i - Y\ r^~i ,

c'est-à-dire : La châsse vénérable protège la tète divine dans Abydos.
J'espère qu'on ne demandera rien de plus et quand j'écrivis dans mon
mémoire sur le Tombeau d'Osiris, que les textes de Dendérah affir-
maient que la tête du dieu était conservée à Abydos, je ne me trompais
pas; je me trompai seulement en citant M. Loret qui évidemment ne le
savait pas.

1. Lefébure : Osiris à Byblos dans le Sphinx, vol. V, p. 218.
loading ...